Engrais : le Brésil demande l’aide du Maroc

13 mars 2022 - 06h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Afin de réduire sa dépendance aux importations suite au conflit Russo-Ukrainien, le Brésil a sollicité par le Maroc, pour assurer son approvisionnement en engrais.

S’exprimant lors d’une rencontre qui a connu la participation d’une dizaine d’ambassadeurs de pays arabes, dont le Maroc, la ministre brésilienne de l’agriculture a déclaré qu’elle discutera avec les opérateurs agricoles brésiliens pour augmenter la part des pays arabes dans les importations d’engrais.

A lire : Le Brésil compte sur le Maroc pour booster son agriculture

Le Brésil ne cesse d’augmenter sa production agricole chaque année, mais il dépend énormément des importations du phosphate, notamment du Maroc. 3ᵉ fournisseur d’engrais du Brésil après la Russie et la Biélorussie, le royaume représente, avec d’autres pays comme le Qatar, l’Égypte et Oman, 26 % des engrais importés par le Brésil.

À l’occasion, l’ambassadeur du Royaume au Brésil, Nabil Adghoghi, a salué la complémentarité Maroc-Brésil en matière de sécurité alimentaire et de connectivité logistique. Il a ainsi exprimé la satisfaction du Royaume à l’égard du niveau des échanges commerciaux avec le Brésil concernant les intrants agricoles et affiché l’ambition du Royaume de raffermir ces échanges dans le même esprit du partenariat stratégique qui lie les deux pays.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Russie - Importations - Brésil - Guerre

Aller plus loin

Un ramadan spécial pour les Marocains du Brésil

Les musulmans du Brésil doivent vivre cette année un Ramadan spécial, à cause de la pandémie du nouveau coronavirus et les mesures rigoureuses décrétées pour limiter sa...

Le Maroc fournit 370 000 tonnes d’engrais à prix réduit aux pays africains

Le Maroc veut améliorer l’utilisation de l’engrais dans les productions agricoles en Afrique. En ce sens, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a décidé de mettre à la...

Le chef de la diplomatie brésilienne au Maroc en 2022

Le ministre brésilien des affaires étrangères, Carlos Alberto Franco França, a annoncé qu’il se rendra durant le premier semestre de 2022 au Maroc afin de renforcer les liens de...

Le Brésil compte sur le Maroc pour booster son agriculture

Le Brésil, un pays à grande vocation agricole aspire à booster sa production agricole dans les années à venir. C’est le but d’un récent webinaire au cours duquel, les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc dispose d’un stock de blé de six mois

Le stock de blé du Maroc s’élève à six mois, selon le gouvernement, en réponse aux craintes de coupures d’approvisionnement et de hausses de prix liés au conflit russo-ukrainienne associé à la sécheresse qui touche le pays.

Importation de devises par les Marocains résidant à l’étranger : Ce qu’il faut savoir

Pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’importation de devises au Maroc nécessite certaines formalités essentielles qu’il faut absolument connaître. Que vous rentriez avec des devises sous forme de billets de banque ou d’instruments...

Maroc : une taxe fait exploser le prix des téléphones

La commission des Finances à la Chambre des conseillers a revu à la baisse le droit d’importation appliqué aux smartphones. Ce qui semble être une bonne nouvelle s’avère très désavantageux pour les distributeurs locaux et les consommateurs.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.

Israël importe des étrogs marocains pour la fête de Souccot

Pour la célébration de la fête de Souccot cette année, les juifs d’Israël vont utiliser des étrogs marocains. Une grande quantité de ce fruit a été acheminée en Israël, en raison des restrictions liées à la loi juive et grâce à la normalisation des...

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Le Maroc pourrait importer 5 millions de tonnes de céréales cette année

Le Maroc pourrait importer jusqu’à 5 millions de tonnes de céréales cette saison 2022-2023. Le royaume poursuit sa stratégie de diversification des sources d’approvisionnement dans un contexte climatique tendu.

Maroc : faire du thé à la menthe coûtera plus cher

Les prix du thé vert sont restés stables au Maroc, malgré la volatilité des cours internationaux des matières premières. Mais jusqu’à quand cette stabilité sera-t-elle maintenue ?

Le Maroc contraint d’importer du blé

Le Maroc se tourne une fois de plus vers le marché international pour augmenter ses importations de blé afin de compenser la baisse considérable de sa production durement touchée par la sécheresse cette année.