Le chef de la diplomatie brésilienne au Maroc en 2022

12 décembre 2021 - 06h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le ministre brésilien des affaires étrangères, Carlos Alberto Franco França, a annoncé qu’il se rendra durant le premier semestre de 2022 au Maroc afin de renforcer les liens de coopération entre les deux pays.

Le Maroc « occupe aujourd’hui une position centrale en Afrique du Nord en tant que pont vers d’autres pays et continents » a déclaré le ministre brésilien pour justifier ce déplacement.

Intervenant lors de la cérémonie de décoration de l’ancien président brésilien, Fernando Affonso Collor de Mello, du Grand Cordon du Wissam Alaouite, Carlos França s’est félicité de la qualité des relations entre le Maroc et le Brésil, des liens basés sur la défense de valeurs communes aux peuples respectifs.

Pour lui, « le panorama de la coopération devrait être renforcé pas seulement en termes commerciaux, mais aussi sur le plan culturel ». « Les relations bilatérales sont très harmonieuses et recèlent un grand potentiel de développement. Je suis optimiste pour l’avenir », a-t-il noté, ajoutant que de grandes opportunités existent pour diversifier et renforcer les relations commerciales entre les deux pays. La coopération entre le Brésil et le Maroc pourrait être encore plus complémentaire ».

A lire : Halal : le Brésil cible le marché marocain

Au sein des nations-Unies et des instances internationales, « le Brésil a été récemment élu membre non permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU (pour la période 2022-2023) et nous pouvons concerter les positions sur la base de nos valeurs communes », ce qui pourrait profiter aux intérêts des deux pays, a-t-il affirmé.

Ce déplacement sera l’occasion pour les deux pays d’approfondir leurs échanges sur la question du Sahara marocain, a indiqué Carlos França, rappelant qu’il avait eu « l’occasion de traiter la question avec mon homologue marocain durant notre récent échange téléphonique ». « Ma visite prévue au Maroc au premier semestre 2022 permettra d’examiner davantage cette question, entre autres sujets d’intérêt pour les deux pays », a-t-il fait savoir.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Diplomatie - Brésil

Aller plus loin

Engrais : le Brésil demande l’aide du Maroc

Afin de réduire sa dépendance aux importations suite au conflit Russo-Ukrainien, le Brésil a sollicité par le Maroc, pour assurer son approvisionnement en engrais.

Halal : le Brésil cible le marché marocain

Le Brésil a annoncé la signature très prochaine des accords commerciaux avec plusieurs pays musulmans dont le Maroc, pour augmenter ses exportations de produits agricoles vers...

Véhicules électriques : le Maroc signe un accord avec le Brésil

Le Maroc vient de signer un accord de transfert de technologie avec le Brésil dans le domaine de la mobilité électrique. Le Green Energy Park (GEP), un centre de recherche et de...

Record des échanges commerciaux en 2022 entre le Maroc et le Brésil

En 2022, les échanges commerciaux entre le Maroc et le Brésil ont poursuivi leur progression, atteignant plus de 3 milliards de dollars, soit une hausse de 26,12% par rapport à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...