France : extorsion et chantage envoient un Marocain en prison

26 octobre 2019 - 21h30 - France - Ecrit par : S.A

Originaire de Nancy, Brahim B., 31 ans, est passé maître dans l’art du chantage et d’extorsion de fonds. Après avoir offert son corps sur des sites gays, il menaçait ses amants de divulguer des images préjudiciables à leurs employeurs ou sur les réseaux sociaux.

Poursuivi pour « chantage », Brahim a réussi à extorquer des fonds à bon nombre de ses amants. La victime par qui le pot aux roses a été découvert se prénomme Christian.

En mars 2014, Christian a ainsi eu une relation sexuelle tarifée avec Brahim, rapporte L’est républicain. En le recontactant dans la soirée, Brahim lui montre une photo qu’il a prise de son visage et le menace de la diffuser.

C’est alors que tout se complique pour Christian. Le maître-chanteur lui réclame de l’argent en contrepartie de la non diffusion de la sextape. En tout, Brahim B. lui a extorqué 15.000 €.

Le 23 janvier 2015, la dernière tentative du maître-chanteur s’est soldée par un échec. Christian racontait son histoire à la police dans un bureau lorsqu’il reçut le mail de Brahim : « Compte sur moi pour tout balancer … ».

Mal lui en a pris. La police l’arrête quelques heures plus tard, et découvre qu’il avait également fait chanter deux autres hommes qui lui avaient versé 3.500 € et 4.700 €, après une relation sexuelle tarifée.

À la barre du tribunal de Nancy, le lundi 21 octobre, Brahim dit assumer complètement ce qu’il fait et regrette que les victimes ne soient pas présentes pour qu’il s’excuse. Pour justifier son acte, il expliquera qu’il était englué dans des « dettes de poker ».

« Et, j’aide aussi ma mère qui est au Maroc. C’est moi qui la supporte financièrement », ajoute-t-il. Le tribunal le condamne à 24 mois dont 12 avec sursis, sans mandat de dépôt.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Sexualité - Chantage

Aller plus loin

Chantage sexuel : des personnalités marocaines piégées sur Internet

Trois étudiants de l’Institut supérieur de technologie appliquée de Oued Zem ont été déférés devant la justice pour chantage et menace de publication de photographies et vidéos...

Kénitra : arrestation de deux policiers pour corruption et extorsion

Un officier de paix et un inspecteur de police font depuis vendredi, l’objet d’une enquête ouverte par la Brigade nationale de la police judiciaire en vue de déterminer les...

Sextorsion : du nouveau dans l’affaire du chantage sexuel

L’affaire des trois jeunes accusés de « chantage sexuel » ne cesse de faire couler de l’encre dans la presse. Quelques détails de ce scandale méritent néanmoins l’attention.

Chantage au roi Mohammed VI : les enregistrements audio sont recevables

Les deux enregistrements audio mettant en cause Catherine Graciet et Eric Laurent, poursuivis pour tentative de chantage au roi Mohammed VI, sont recevables par la justice, a...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les sites pour adultes cartonnent pendant le ramadan

Les Marocains sont friands des sites pour adultes pendant ce mois de ramadan. À quel moment visitent-ils ces sites ?

Les adouls marocains vont préparer les jeunes mariés à la vie sexuelle

L’Ordre National des Adouls au Maroc, l’Association marocaine de planification familiale (AMPF) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) s’unissent pour préparer les jeunes marocains au mariage. Une convention dans ce cadre, a été...

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.