Maroc Telecom : 27,5 milliards de DH de chiffre d’affaires

23 janvier 2008 - 12h53 - Economie - Ecrit par : L.A

« Une croissance dépassant les prévisions et, fait sans précédent, supérieure en base comparable à celle de l’année dernière ». La citation est de Abdeslam Ahizoune, président du directoire de Maroc Telecom qui présentait, lundi, les résultats de l’entreprise. Cette année encore l’opérateur crève le plafond : 27,53 milliards de DH de chiffre d’affaires consolidé.

Le chiffre progresse de 21,7% par rapport à l’exercice précédent. Pour le seul 4e trimestre 2007, IAM génère 7,2 milliards de DH de ventes, soit une progression de 30,2%. Elle est due essentiellement à l’activité mobile. Le segment est en essor aussi bien au Maroc que dans les filiales internationales, attestant plus généralement, selon Ahizoune, « du succès des services de l’opérateur auprès de sa clientèle ». Sur le seul Maroc, l’ensemble des activités a généré en 2007, un chiffre d’affaires net de 24,1 milliards de DH en hausse de 11,0%. « La performance est d’autant plus remarquable qu’elle intervient dans un marché fortement concurrentiel », est-il relevé.

L’activité mobile se sera démarquée et de loin. Elle enregistre une hausse de 20,3% cumulant 17,1 milliards de DH, sous l’effet de la forte augmentation du parc et d’une baisse limitée de l’ARPU (Ndlr. Average Revenue Per User qui désigne le chiffre d’affaires mensuel moyen réalisé par client). C’est qu’IAM aura recruté 2,6 millions de clients en plus (+24,5%), portant le parc total à 13,3 millions d’utilisateurs additionnels. Les offres promotionnelles et les formules illimitées y auront contribué pour beaucoup, selon le management d’IAM. Renversement de vapeur pour le fixe et l’Internet. Les deux segments ont enregistré, à eux deux, au cours de 2007, une baisse de 5,5% de leur chiffre d’affaires qui s’est établi à 9,5 milliards de DH. Pris séparément, ils enregistrent des tendances opposées puisque le fixe baisse et l’Internet augmente.

Le parc fixe s’établit à près de 1,3 million de lignes, en hausse de 1,8% par rapport à l’exercice précédent. Cette augmentation (évaluée à 23.000 lignes en tout) a pu être réalisée grâce aux offres illimitées, selon le management d’IAM. Elle ne compense pas toutefois la baisse de 3,5% de la facture moyenne-voix, intervenue sous l’effet principalement de la concurrence sur le segment des téléboutiques.

Le parc ADSL, quant à lui, s’établit à 470.000 lignes en hausse de 22,4% par rapport à 2006. A signaler qu’il représente près de 42% des lignes fixes (hors-téléphonie publique). Le dynamisme du marché de l’Internet permet au chiffre d’affaires de ce segment d’enregistrer une croissance de plus de 25% et d’atteindre plus de 1 milliard de dirhams.

L’Economiste - R. H.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Maroc Telecom - Croissance économique - Capitaux

Ces articles devraient vous intéresser :

Une décision de Maroc Télécom passe mal

L’Union marocaine du travail (UMT) s’insurge contre la décision d’Itissalat Al-Maghrib (IAM-Maroc Telecom) de réduire la marge bénéficiaire des commerçants sur les cartes de recharge.

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

Maroc : la croissance économique s’accélère

Le Maroc a enregistré une croissance économique de 4,1 % au quatrième trimestre 2023, contre 0,7 % au cours de la même période de 2022, révèle le Haut-commissariat au plan (HCP).

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Maroc Telecom a payé une amende de 2,45 MMDH au régulateur

Maroc Telecom a annoncé s’être acquittée de l’amende de 2,45 milliards de dirhams (MMDH), infligée par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT).

Croissance : le Maroc surpasse l’Algérie et la Tunisie

Après « une douloureuse récession du secteur agricole victime d’une sécheresse historique », le Maroc devrait avoir une croissance économique de 3,2 % cette année, contre +1,3 % l’année dernière, et légèrement au-dessus de la moyenne (3 %) de la région...

Maroc : une croissance économique revue à la hausse

Le Produit Intérieur Brut (PIB) du Maroc devrait enregistrer une croissance de 3,6 % en 2024, en tenant compte d’une évolution de 4,1 % des impôts et taxes sur les produits nets de subventions.

Croissance économique du Maroc : voici les chiffres de la Banque mondiale

L’économie marocaine devrait croître de 2,5 % cette année avant d’enregistrer 3,3 % en 2024, selon les derniers chiffres publiés par la Banque mondiale. Ces chiffres sont principalement dus à la résilience du secteur du tourisme et de l’industrie...

Maroc : Trop de centres commerciaux ?

Au Maroc, la multiplication des malls soulève des inquiétudes. Les fermetures de plusieurs franchises enregistrées ces derniers temps amènent à s’interroger sur la viabilité de ce modèle commercial.

Le Maroc conserve sa note "BB+" avec une "perspective stable"

Fitch Ratings, agence américaine de notation, a maintenu la note de la dette à long terme en devises du Maroc à BB+ avec une « perspective stable ».