Coca-Cola fermerait son usine à Tanger à cause de la fin des subventions au sucre

16 février 2018 - 12h20 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

L’usine de la boisson gazeuse Coca-Cola située à Tanger pourrait fermer ses portes dans les prochains mois et ses activités transférées en Turquie.

C’est ce que rapporte le journal Al Ahdath Al Maghribia, qui affirme que la boisson américaine veut protester contre la fin des subventions pour le sucre envisagées par le gouvernement. Des sources gouvernementales interrogées par le journal confirment la décision de Coca-Cola.

Lahcen Daoudi, ministre en charge des affaires générales et de la gouvernance a déclaré que cette décision est actuellement à l’étude entre le gouvernement et l’Association professionnelle de l’industrie des boissons gazeuses.

La fin des subventions est actée par le gouvernement mais ses modalités sont encore en cours de discussions. Lahcen Daoudi avait fait savoir la semaine dernière que le gouvernement envisage de verser une allocation de 1.000 dirhams aux familles les plus pauvres en contrepartie de la fin des subventions.

Coca Cola du Maroc emploie aujourd’hui 3.800 personnes et crée 23.000 emplois indirects, selon des données recueillies sur son site internet.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Caisse de compensation - Lahcen Daoudi - Coca-Cola

Aller plus loin

Coca-Cola dément son départ du Maroc à cause de la fin des subventions du sucre

La société Coca-Cola vient de démentir catégoriquement les rumeurs selon lesquelles elle comptait cesser ses activités au Maroc à cause de la fin des subventions du sucre...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc réussit à faire baisser son déficit budgétaire

À fin octobre dernier, le déficit budgétaire du Maroc s’est allégé, s’établissant à 25,1 milliards DH contre 47 milliards de DH un an auparavant, selon la situation des charges et dépenses du Trésor.

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.

Bouteille de gaz au Maroc : le prix flambe à partir d’avril

Le compte à rebours est lancé. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, les Marocains devront mettre la main à la poche pour se procurer une bouteille de gaz butane. Exit la subvention de l’État, le prix passera de 40 à 50 dirhams, actant la première étape d’une...

Subventions maintenues au Maroc : un répit pour le pouvoir d’achat des ménages

Le gouvernement marocain a décidé de maintenir les subventions du gaz butane, du sucre et de la farine au titre de l’exercice 2024 dont le budget est estimé à 16,36 milliards de dirhams dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024.

Le paradoxe de la Caisse de compensation au Maroc : une aide pour les riches

Le ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des finances, en charge du Budget, Fouzi Lekjaa, a révélé lors d’un débat général sur le Projet de loi de finances 2024 à la Chambre des représentants que la caisse de compensation profitait...

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.