Recherche

Cocaïne, vengeance et rivalités entre mafias derrière la fusillade de Marrakech

31 mai 2018 - 12h30 - Société

La police devant le café la Créme

La rivalité entre mafias aux Pays-Bas serait derrière la fusillade du café la « Créme » à Marrakech en novembre dernier.

D’après le journal Al Massae, c’est bien le propriétaire du café qui était visé par la fusillade. En 2012, avec l’aide de certains membres de sa famille, le Marocain surnommé « Mous » met la main sur 200 kilos de cocaïne avant de prendre la fuite pour le Maroc où il investit beaucoup dans l’immobilier.

Un projet d’assassinat est ensuite minutieusement préparé par son rival aux Pays-Bas avec une promesse de récompense de plusieurs millions de dirhams à quiconque arrive à l’abattre.

Des proches du rival, notamment son frère, sont envoyés ensuite à Marrakech pour le localiser et préparer la fusillade qui a connu une tournure dramatique avec la mort d’un jeune étudiant en médecine tué à bout portant. Deux autres personnes avaient également été blessées.

Trois jours plus tard après la fusillade, la police a annoncé l’arrestation des auteurs présumés : deux ressortissants néerlandais, un originaire de la République Dominicaine et l’autre du Suriname.

Bladi.net

Bladi.net - 2018 - Archives - A Propos - Contact