Recherche

Exclusion d’un combattant du MMA après la découverte d’un tatouage d’Adolf Hitler

© Copyright : DR

9 janvier 2022 - 15h20 - Sport - Par: S.A

Alors qu’il s’apprêtait à faire ses débuts professionnels face au combattant slovaque Nikolas Krivák, Radek Rousal, un aspirant combattant tchèque de MMA a été banni d’un événement Oktagon MMA à Brno après la découverte de ses nombreux tatouages néonazis dont celui d’Adolf Hitler sur son bras droit.

Débuts professionnels contrariés pour Radek Rousal. Le promoteur régional Ondrej Novotny, qui dirige la société de combat tchèque Oktagon MMA a exclu ce kickboxeur de l’organisation tchèque du MMA d’un événement de ligue locale. Il lui est reproché ses nombreux tatouages néonazis. Son corps est couvert notamment d’une image d’un crâne portant une casquette SS sur le côté gauche de sa poitrine, ainsi que de celle d’Adolf Hitler sur son bras droit.

À lire : Italie : un Marocain bat un boxeur aux tatouages nazis (vidéo)

« Tu ne peux pas venir chez nous et ressembler à ça », a déclaré Ondrej Novotny au média tchèque, Idnes. Radek Rousal tente de se défendre. « J’ai grandi dans la communauté troublée des personnes qui ont fait ce tatouage. […] À l’époque, je ne savais pas quoi faire de la vie, j’étais jeune et ce tatouage était stupide », a-t-il expliqué. « Plus tard, j’ai commencé à faire des arts martiaux, ce qui m’a conduit à une vie et une vision du monde complètement différente. J’ai d’autres tatouages que je regrette, je les re-tatoue tous progressivement. Je veux aussi m’excuser avec ma déclaration », a-t-il ajouté, promettant de recouvrir ses tatouages.

Une promesse qui ne convainc guère Ondrej Novotny. « Je lui ai dit qu’il était fou. Je ne suis pas un expert en tatouage, mais combien de temps faut-il pour tatouer ça ? Deux jours ? », s’interroge-t-il.

Mots clés: République Tchèque , Boxe

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact