De meilleures conditions de travail pour les MRE d’Arabie Saoudite

16 mars 2021 - 09h20 - Maroc - Ecrit par : A.P

L’annulation par l’Arabie saoudite du système de « parrainage » au profit des travailleurs étrangers dont les Marocains, est effective depuis dimanche 14 mars. Cette mesure vise à améliorer les relations entre ces derniers et leurs employeurs.

Le ministère des Ressources humaines et du développement social de l’Arabie Saoudite avait décidé, début novembre 2020, de mettre en œuvre une nouvelle politique sociale, notamment la suppression du système de « parrainage » pour les employeurs étrangers dont les Marocains afin d’améliorer les relations de travail entre eux et leurs employeurs.

Avec cette réforme entrée en vigueur dimanche 14 mars 2021, les employés étrangers pourront librement entrer et sortir du territoire, de quitter un emploi pour un autre sans demander l’autorisation préalable de l’employeur, tout en respectant le délai de préavis et les clauses spécifiques du contrat de travail en cours de validité.

Tous les étrangers travaillant dans les établissements du secteur privé (6,27 millions à fin 2020, soit 78,2 % de la main-d’œuvre nationale selon les données de la Corporation Générale d’assurance) peuvent bénéficier de cette mesure sous certaines conditions. Il doit justifier de l’exercice d’un emploi professionnel soumis au régime du travail, et d’une expérience d’un an au minimum depuis son arrivée en Arabie saoudite. En cas de rupture unilatérale de la relation de travail, il doit adresser, dans un délai de 90 jours, une notification électronique (préavis) à l’employeur.

La réforme vise à améliorer la compétitivité du marché du travail en Arabie Saoudite et à réduire les inégalités de chance entre les travailleurs saoudien et expatrié, indique un communiqué du ministère saoudien du Travail. Selon les données de l’Autorité générale des statistiques, le taux de chômage en Arabie Saoudite avoisinait 14,9 % au troisième trimestre 2020.

Sujets associés : Droits et Justice - Arabie saoudite - MRE

Aller plus loin

Les MRE d’Arabie Saoudite se disent exclus par le Maroc

Alors qu’il représente un soulagement pour plusieurs Marocains, l’ouverture des frontières a tout l’air d’une mauvaise nouvelle pour les MRE d’Arabie Saoudite. En attente de...

Arabie saoudite : des Marocaines vendues comme des esclaves

La traite des esclaves refait surface en Arabie saoudite, avec la diffusion, sur les réseaux sociaux, d’une publication choquante d’images de femmes marocaines, exposées à la...

L’ancien commissaire El Kharraz s’attire la colère des MRE (vidéo)

Ancien commissaire, Abdelkader El Kharraz est devenu ces dernières semaines «  star  » du web en publiant des vidéos sur YouTube. L’une de ces dernières dédiée aux Marocains...

L’Arabie Saoudite veut davantage de main d’œuvre marocaine

L’Arabie Saoudite veut recruter plus de main d’œuvre marocaine. C’est le souhait que viennent d’émettre les autorités saoudiennes auprès du ministre marocain de l’Industrie et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Opération Marhaba 2023 : des billets moins chers pour les MRE ?

Considérant le coût élevé des billets de bateau, le groupe parlementaire du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a demandé au gouvernement de prendre des mesures pour faciliter l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de...

Aide au logement : succès auprès des MRE

Près d’un quart des potentiels bénéficiaires de l’aide au logement sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Les inscriptions ont démarré le 1ᵉʳ janvier.

MRE retraités : voici les conditions de dédouanement des véhicules

L’allégement fiscal pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) âgé de 60 ans et plus, ayant résidé plus de 10 ans hors du Maroc est toujours d’actualité. Ils bénéficient d’un abattement de 90 % lors du dédouanement d’un véhicule de tourisme, à...

Africa Morocco Link (AML) s’offre un nouveau bateau

L’Africa Morocco Link (AML) aurait acquis pour 2,4 millions d’euros le navire marocain « Boraq » appartenant au groupe maritime grec Attica Group, lors de la vente aux enchères qui s’est déroulée le 27 juin au siège de l’Autorité portuaire de la baie...

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Le nouveau modèle dédié aux MRE bientôt une réalité

Le processus pour la réalisation d’un nouveau modèle dédié aux Marocains de l’étranger se poursuit. Mardi, les différents comités thématiques ont déposé leurs premières propositions lors d’une rencontre tenue à Rabat et présidée par le ministre des...

Le nombre de MRE en hausse de 10% à Tanger Med

Le flux de MRE accueillis au port de Tanger Med, dans le cadre de l’opération Marhaba a augmenté cette année de 10 % par rapport à l’édition de 2019. Jusqu’au 1ᵉʳ août dernier, environ 530 436 passagers et 136 263 véhicules ont transité par ce port.

Douane : que se passe-t-il si le MRE ne peut exporter sa voiture ?

Il peut arriver, dans certains cas d’un ennui de santé ou d’une urgence quelconque, que le Marocain résidant à l’extérieur (MRE) ne puisse pas, par lui-même, réexporter son véhicule, c’est à dire le reconduire hors du Maroc. La douane marocaine a prévu...