Corruption et extorsion : un policier arrêté au Maroc (Sefrou)

27 juillet 2023 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Un officier de police du district provincial de sûreté de la ville de Sefrou a été arrêté mardi par le service préfectoral de la police judiciaire de Fès, suite à des soupçons d’extorsion et de demande de pot-de-vin.

L’arrestation fait suite à une enquête judiciaire déclenchée par le parquet compétent, après le dépôt d’une plainte d’un citoyen accusant l’officier de police. Celui-ci a été intercepté alors qu’il recevait une somme d’argent de la part du plaignant. La victime avait auparavant porté plainte pour extorsion et demande de pot-de-vin.

A lire : La corruption au Maroc : le roi Mohammed VI « mécontent »

L’officier est actuellement en garde à vue, sous l’autorité du parquet compétent qui mène l’enquête pour élucider cette affaire. Pendant ce temps, la Direction Générale de la Sûreté Nationale dit vouloir prendre des mesures disciplinaires appropriées à l’encontre de l’officier de police concerné, une fois la procédure judiciaire achevée.

Sujets associés : Corruption - Sefrou - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Police marocaine

Aller plus loin

Un magistrat pris la main dans le sac : La ligne anti-corruption frappe encore

Un substitut du Procureur général du Roi près la Cour d’appel de Tanger a été interpellé dernièrement suite à une plainte pour extorsion. À l’origine cette arrestation, un appel...

La corruption au Maroc : le roi Mohammed VI « mécontent »

Le président de l’Instance nationale de probité, de prévention et de lutte contre la corruption, Mohamed Bachir Rachdi, a déclaré que le roi Mohammed VI est « mécontent » des...

Maroc : des fonctionnaires d’hôpitaux impliqués dans le vol de matériel médical

La brigade régionale de la police judiciaire de Fès a procédé jeudi à l’arrestation de onze individus, parmi lesquels figurent un directeur et des fonctionnaires d’un hôpital...

Maroc : policier ... et trafiquant de drogue

Un policier a été arrêté en flagrant délit de détention de drogues lors d’une opération sécuritaire menée à Salé en coordination avec les services de la Direction générale de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Abdellatif Hammouchi nomme de nouveaux responsables

Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi a procédé à une nouvelle série de nominations au sein de l’institution, aussi bien au niveau régional que local. Elles concernent cette fois-ci les villes de Rabat, Salé, Meknès,...

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Le chef de la police espagnole en visite au Maroc

Le Directeur général de la Sûreté nationale et de la Surveillance du territoire, (DGSN/DGST) Abdellatif Hammouchi, a reçu en audience à Rabat, son homologue espagnol, Francisco Pardo Piqueras qui a effectué au Maroc, une visite de travail.

La douane marocaine va renforcer la lutte contre la fraude en 2023

Le projet de loi de Finances (PLF) 2023 prévoit de nouvelles mesures douanières visant à lutter contre la fraude.

Maroc : 217 personnes interpellées grâce à la ligne téléphonique anti-corruption

Lancée il y a trois ans, la ligne téléphonique anti-corruption du Ministère public reçoit plus de 100 appels par jour, selon Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’Administration.

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Maroc : des sanctions disciplinaires à l’Institut royal de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé samedi une série de sanctions disciplinaires et de mesures d’évaluation des performances contre certains policiers de l’Institut royal de police (IRP). Cette annonce fait suite à une enquête...

La police marocaine et Facebook lancent « Alerte-enlèvement »

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) met en place actuellement un nouveau système de protection de la sécurité des citoyens, des résidents et des étrangers. Il s’agit d’un programme innovant et intégré d’alerte et de recherche des...

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.