Un magistrat pris la main dans le sac : La ligne anti-corruption frappe encore

29 juin 2023 - 14h50 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Un substitut du Procureur général du Roi près la Cour d’appel de Tanger a été interpellé dernièrement suite à une plainte pour extorsion. À l’origine cette arrestation, un appel au numéro vert mis en place par la présidence du ministère public pour dénoncer le chantage et la corruption.

L’incident s’est déroulé mardi dernier, lorsque le magistrat a été surpris alors qu’il recevait un pot-de-vin de 20 000 dirhams. Ce dernier avait apparemment exigé cette somme en échange de son intervention dans une affaire judiciaire, relate Assabah. La victime a signalé le cas de chantage par le biais du numéro vert, déclenchant ainsi une opération conjointe de la part du parquet général de Tanger et des services de la police judiciaire, aboutissant à l’arrestation du magistrat.

A lire : Casablanca : des magistrats et avocats impliqués dans une affaire de corruption

Cette affaire s’inscrit dans une série d’arrestations pour corruption, visant des magistrats et des fonctionnaires, qui ont eu lieu au cours des dernières années, rappelle la même source. Grâce au numéro vert, 38 cas de corruption flagrante ont été enregistrés en 2022, portant le total à 238 cas depuis son lancement en mai 2018.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Tanger - Corruption

Aller plus loin

Corruption et extorsion : un policier arrêté au Maroc (Sefrou)

Un officier de police du district provincial de sûreté de la ville de Sefrou a été arrêté mardi par le service préfectoral de la police judiciaire de Fès, suite à des soupçons...

Corruption au Maroc : un magistrat sous les verrous

Soupçonné de faits de corruption et de falsification de documents officiels, un magistrat appartenant à un réseau criminel a été arrêté puis placé en détention préventive, dans...

Du nouveau dans l’affaire du juge de Tétouan accusé de corruption

L’affaire du juge de Tétouan, accusé de corruption, n’a pas fini de livrer ses secrets. De nouveaux suspects dont des avocats et des fonctionnaires de justice viennent d’être...

Corruption au Maroc : 8 ans de prison pour le député Rachid El Fayek

Ça se complique encore pour le député Rachid El Fayek, qui vient de voir sa peine aggravée par la Cour d’appel de Fès dans le cadre de l’affaire de corruption et falsification...

Ces articles devraient vous intéresser :

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.