Maroc : des fonctionnaires d’hôpitaux impliqués dans le vol de matériel médical

26 novembre 2023 - 10h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

La brigade régionale de la police judiciaire de Fès a procédé jeudi à l’arrestation de onze individus, parmi lesquels figurent un directeur et des fonctionnaires d’un hôpital public ainsi que trois gestionnaires d’établissements hospitaliers privés de Taza.

Ces interpellations font suite à des renseignements précis fournis par les services de la Direction générale de la Surveillance du Territoire. Les suspects sont impliqués dans une affaire incluant vol, abus de confiance, détournement de fonds publics et corruption.

A lire : Corruption et extorsion : un policier arrêté au Maroc (Sefrou)

L’enquête préliminaire révèle que les suspects auraient falsifié des documents administratifs pour vendre et céder du matériel médical public sous prétexte qu’il était dégradé, alors qu’en réalité, il était toujours fonctionnel. De plus, les individus sont également soupçonnés d’extorsion envers les adjudicataires des appels d’offres pour ce matériel, qui aurait ensuite été cédé à plusieurs cliniques privées.

Des perquisitions menées chez les suspects et dans les cliniques privées concernées ont permis la saisie d’une quantité importante de matériel médical, d’équipements, et d’autres biens acquis par ces moyens illégaux. Parmi les objets récupérés, on compte des ustensiles, des lits, des écrans, des climatiseurs, des imprimantes et des ordinateurs. Les suspects ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête judiciaire, supervisée par le parquet compétent.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Fès - Corruption - Taza - Police marocaine - Vol

Aller plus loin

Maroc : scandale de corruption impliquant des gendarmes et un baron de drogue

Poursuivis en état de détention pour corruption, chantage et diffamation, deux gendarmes qui exerçaient à la brigade de Lalla Mimouna relevant du commandement de la gendarmerie...

La corruption a fait perdre la Coupe du monde 2010 au Maroc

Un journaliste français a fait de nouvelles révélations chocs sur l’organisation de la coupe du monde 2010 que le Maroc a « injustement » perdu face à l’Afrique du Sud.

Corruption et extorsion : un policier arrêté au Maroc (Sefrou)

Un officier de police du district provincial de sûreté de la ville de Sefrou a été arrêté mardi par le service préfectoral de la police judiciaire de Fès, suite à des soupçons...

Surfacturation et corruption : un ancien ministre marocain devant la justice

Lors de son audition devant le juge d’instruction chargé des crimes financiers de la cour d’appel de Casablanca, l’ancien ministre de la Fonction publique et ex-président de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Abdellatif Hammouchi nomme de nouveaux responsables

Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi a procédé, mardi, à une nouvelle série de nominations au niveau de plusieurs services décentralisés de l’institution.

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Un beau cadeau de fin d’année pour la police marocaine

Les agents de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), travaillant dans les différentes directions au niveau national, recevront en cette fin d’année, une prime exceptionnelle, octroyée par le directeur général Abdellatif Hammouchi.

La police marocaine se modernise

La police marocaine s’est dotée de nouvelles voitures, motos et véhicules utilitaires hautement équipés techniquement. Cette dotation s’inscrit dans le cadre d’une vaste opération de modernisation de la flotte de véhicules de police au niveau régional...

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Maroc : Vaste mouvement de nominations au sein de la police

Abdellatif Hammouchi, directeur général de la Sûreté nationale, a procédé à une série de nominations importantes dans le cadre de la stratégie de consolidation du principe de rotation des postes de responsabilité et de promotion de jeunes compétences...

La police marocaine exemptée de contrôle de vitesse

Le gouvernement s’apprête à adopter un nouveau projet de décret visant à exempter les véhicules de la police, de la gendarmerie et des forces auxiliaires de l’obligation d’installation d’un dispositif de mesure de vitesse.