Maroc : des fonctionnaires d’hôpitaux impliqués dans le vol de matériel médical

26 novembre 2023 - 10h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

La brigade régionale de la police judiciaire de Fès a procédé jeudi à l’arrestation de onze individus, parmi lesquels figurent un directeur et des fonctionnaires d’un hôpital public ainsi que trois gestionnaires d’établissements hospitaliers privés de Taza.

Ces interpellations font suite à des renseignements précis fournis par les services de la Direction générale de la Surveillance du Territoire. Les suspects sont impliqués dans une affaire incluant vol, abus de confiance, détournement de fonds publics et corruption.

A lire : Corruption et extorsion : un policier arrêté au Maroc (Sefrou)

L’enquête préliminaire révèle que les suspects auraient falsifié des documents administratifs pour vendre et céder du matériel médical public sous prétexte qu’il était dégradé, alors qu’en réalité, il était toujours fonctionnel. De plus, les individus sont également soupçonnés d’extorsion envers les adjudicataires des appels d’offres pour ce matériel, qui aurait ensuite été cédé à plusieurs cliniques privées.

Des perquisitions menées chez les suspects et dans les cliniques privées concernées ont permis la saisie d’une quantité importante de matériel médical, d’équipements, et d’autres biens acquis par ces moyens illégaux. Parmi les objets récupérés, on compte des ustensiles, des lits, des écrans, des climatiseurs, des imprimantes et des ordinateurs. Les suspects ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête judiciaire, supervisée par le parquet compétent.

Sujets associés : Fès - Corruption - Taza - Police marocaine - Vol

Aller plus loin

La corruption a fait perdre la Coupe du monde 2010 au Maroc

Un journaliste français a fait de nouvelles révélations chocs sur l’organisation de la coupe du monde 2010 que le Maroc a « injustement » perdu face à l’Afrique du Sud.

Maroc : scandale de corruption impliquant des gendarmes et un baron de drogue

Poursuivis en état de détention pour corruption, chantage et diffamation, deux gendarmes qui exerçaient à la brigade de Lalla Mimouna relevant du commandement de la gendarmerie...

Surfacturation et corruption : un ancien ministre marocain devant la justice

Lors de son audition devant le juge d’instruction chargé des crimes financiers de la cour d’appel de Casablanca, l’ancien ministre de la Fonction publique et ex-président de la...

Corruption et extorsion : un policier arrêté au Maroc (Sefrou)

Un officier de police du district provincial de sûreté de la ville de Sefrou a été arrêté mardi par le service préfectoral de la police judiciaire de Fès, suite à des soupçons...

Ces articles devraient vous intéresser :

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Affaire Rachid M’Barki : les ramifications d’un réseau d’influence

L’affaire Rachid M’Barki du nom de l’ex-présentateur franco-marocain du journal de la nuit de BFMTV, mis en examen pour « corruption passive » et « abus de confiance » n’a pas fini de livrer tous ses secrets.

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

Maroc : 217 personnes interpellées grâce à la ligne téléphonique anti-corruption

Lancée il y a trois ans, la ligne téléphonique anti-corruption du Ministère public reçoit plus de 100 appels par jour, selon Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’Administration.

Un beau cadeau de fin d’année pour la police marocaine

Les agents de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), travaillant dans les différentes directions au niveau national, recevront en cette fin d’année, une prime exceptionnelle, octroyée par le directeur général Abdellatif Hammouchi.

Dispositif exceptionnel pour le nouvel an au Maroc

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’active pour garantir la sécurité des Marocains à l’occasion du nouvel an 2023. D’ores et déjà, il a été procédé à la mise en place d’un dispositif de sécurité spécial.

Corruption au Maroc : Les chiffres alarmants

La lutte contre la corruption ne produit pas de résultats encourageants au Maroc qui est mal logé dans les classements mondiaux depuis quatre ans.

Hafid Derradji accuse la CAF de corruption à cause du Maroc

Le commentateur sportif algérien de beIN Sports, Hafid Derradji, affirme que la Confédération africaine de football (CAF) a attribué l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2025 au Maroc et n’hésite pas à accuser l’organisation de...

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.