MRE : Vacances gâchées par des tracasseries administratives

16 mai 2024 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

C’est avec un sentiment mêlé de lassitude et de colère que les Marocains résidant à l’étranger (MRE) vont commencer à débarquer dans les ports marocains dans les prochains jours.

Après un long voyage, parfois de plusieurs jours, ils se heurtent à des files d’attente interminables pour accomplir des formalités administratives fastidieuses : remplir des fiches de police, faire tamponner leur passeport et enregistrer leur véhicule. Cette procédure laborieuse peut s’éterniser dans le bateau, alors qu’ils ne demandent qu’à se reposer pour ensuite reprendre la route sur plusieurs centaines de kilomètres à travers le Maroc.

Tandis que les voyageurs aériens sont dispensés de ces fiches de police depuis 2019, les MRE se sentent injustement discriminés. « C’est vraiment dommage de gâcher nos retrouvailles avec la famille par des tracasseries administratives », déplore Samira, 35 ans, habitante en France, interrogée par Bladi.net. « On a l’impression d’être des citoyens de seconde zone », renchérit Karim, 40 ans, résidant en Belgique.

A lire : Retour définitif des MRE au Maroc : ce que dit la douane

Fatima, 50 ans, habitant aux Pays-Bas, exprime son dépit : « Je suis tellement déçue par la façon dont les MRE sont traités au Maroc. On nous considère comme des vaches à lait, juste bonnes à envoyer de l’argent. On ne se sent ni respectés ni valorisés. Il m’est arrivé de passer tout le temps de la traversée, debout, avec mes enfants, pour finaliser les formalités. Et quand on pense que c’est fini avec la police, il faut se diriger vers les douaniers pour la procédure concernant les véhicules. »

Amina, 25 ans, habitante en Espagne, a carrément décidé de boycotter le voyage en bateau : « Je ne comprends pas pourquoi les autorités marocaines ne font rien pour simplifier les procédures pour les MRE. La procédure peut être parfois tellement longue qu’elle dure pendant toute la traversée. S’ils réfléchissaient mieux, ils pourraient mieux gérer la situation. On parle très souvent de dématérialisation et de simplification, mais moi je les attends toujours. Quel est l’intérêt d’avoir un passeport biométrique, une Carte nationale dont on se vante qu’elle est électronique pour qu’au final, on soit obligé de rester pendant toute la traversée pour ces procédures ? »

A lire : MRE : les fiches de police, c’est fini

Face à cette situation, certains MRE lancent un appel pressant aux autorités marocaines pour simplifier les procédures administratives et leur faciliter le retour au pays. Ils réclament la suppression pure et simple des fiches de police pour les MRE, à l’instar des voyageurs aériens. De même, une procédure simplifiée doit être trouvée pour les voitures qu’ils puissent passer le moins de temps possible en douane.

La suppression des fiches de police ne serait pas qu’une simple question de commodité, mais aussi de respect et de dignité. Les MRE sont des citoyens marocains à part entière et ils méritent d’être traités comme tels. Ils contribuent activement au développement du pays à travers leurs envois de fonds et leur engagement au sein de leur pays d’accueil pour défendre, quand il le faut, le Maroc. Il est temps que les autorités marocaines reconnaissent leur valeur et leur apport.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : MRE - Opération Marhaba 2024 - Police marocaine - Douane marocaine

Aller plus loin

Retraités MRE : les conditions d’octroi de l’abattement de 90% (douane)

Depuis plusieurs années maintenant, la douane marocaine a mis en place un abattement de 90 % pour les MRE retraités souhaitant dédouaner leur véhicule au Maroc. Pour ce faire,...

Douane : que se passe-t-il si le MRE ne peut exporter sa voiture ?

Il peut arriver, dans certains cas d’un ennui de santé ou d’une urgence quelconque, que le Marocain résidant à l’extérieur (MRE) ne puisse pas, par lui-même, réexporter son...

Retour définitif des MRE au Maroc : ce que dit la douane

Selon les dernières régulations édictées par la douane marocaine, les Marocains résidant à l’étranger qui prévoient de rentrer définitivement au Maroc doivent se conformer à...

Des millions de MRE de retour au Maroc, l’été s’annonce chaud

La commission mixte maroco-espagnole s’est réunie lundi à Tanger pour régler les derniers détails de l’organisation de l’Opération Marhaba 2024.

Ces articles devraient vous intéresser :

Prix des billets de bateau pour les MRE : un réduction de 25 % ?

Une augmentation de 28 % du nombre des arrivées des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a été constatée depuis le lancement de l’Opération Marhaba, selon Mohamed Abdeljalil, le ministre du transport et de la logistique, à la Chambre des Conseillers,...

Plaidoyer pour la nomination d’un ministre chargé des MRE

En raison d’une faiblesse relevée au niveau de la coordination entre les institutions chargées des affaires MRE pour la mise en œuvre des politiques publiques et des dispositifs dédiés aux Marocains du Monde (MDM), le Conseil économique, social et...

Prix des billets de bateau : le ministère confirme une baisse pour les MRE

L’augmentation du prix des billets de ferry entre le Maroc et l’Espagne suscite l’inquiétude parmi les Marocains résidant à l’étranger (MRE), nombreux à se rendre cette année au Maroc pour voir leurs proches. Le ministre marocain du Transport et de la...

La force économique des MRE se reflète à la Bourse de Casablanca

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) et les investisseurs étrangers détiennent à, eux seuls, plus du quart de la capitalisation boursière de la Bourse des valeurs de Casablanca (BVC).

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Marhaba 2023 : un centre d’accueil dédié aux Marocains de l’étranger inauguré à Rabat

Dans le cadre de l’opération Marhaba 2023, la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger a inauguré un centre d’accueil à Rabat.

Appareils électroménagers au Maroc : une flambée des prix à prévoir

Une augmentation significative des droits d’importation sur certains petits appareils électriques vient d’être votée par la Chambre des représentants. Ce vote va entraîner une forte augmentation des prix.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Royal Air Maroc veut renforcer ses vols vers les pays où résident les MRE

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a décidé de renforcer, cet été, ses vols vers les pays où vivent les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

MRE : Du changement pour l’opération Marhaba 2024

Contrairement aux années antérieures, l’opération Marhaba marquant le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au Maroc va démarrer deux jours avant la date habituelle. La coïncidence avec l’Aïd al-Adha oblige.