La douane marocaine va renforcer la lutte contre la fraude en 2023

2 novembre 2022 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le projet de loi de Finances (PLF) 2023 prévoit de nouvelles mesures douanières visant à lutter contre la fraude.

Plusieurs actions seront lancées l’année prochaine dont la mise en œuvre de différentes mesures tarifaires et non tarifaires en vue d’encourager la production locale et l’industrialisation des produits présentant un potentiel compétitif de substitution. Le projet « Export facile » en faveur des auto-entrepreneurs et des coopératives connaîtra aussi une dynamisation en 2023 avec la mise en place d’un guichet unique d’export du réseau postal, fait savoir Les Inspirations Éco.

La mesure concerne les acteurs du secteur informel dans le cadre du projet de la Zone d’activité économique de Fnideq (ZAEF) et vise la dynamisation du régime de l’entrepôt privé banal (EPB) afin d’améliorer les plateformes de stockage et de distribution. À cela s’ajouteront l’intégration au guichet unique Portnet des 12 documents restants et la dématérialisation des procédures relatives aux demandes d’intervention et de réparation à l’intérieur des Zones d’accélération industrielle (ZAI).

À lire : La douane marocaine durcit les contrôles dans les aéroports

Plusieurs actions sont aussi prévues en 2023 en matière de lutte contre la fraude, notamment « l’autonomisation du traitement des demandes d’authentification des certificats d’origine et le renforcement de l’utilisation des nouvelles technologies de contrôle à distance », indique la même source. Autres mesures prévues, l’activation des mécanismes de contrôle intelligent basé sur la technologie Blockchain, l’utilisation de l’analyse prédictive et du Machine learning dans la gestion du risque douanier et la mise en œuvre du projet Advanced passenger information – Passenger name record (API-PNR) pour le ciblage des voyageurs, en collaboration avec la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Pour lutter contre la contrebande, l’administration douanière a renforcé les contrôles et les activités de ses réseaux, à travers une réorganisation des brigades douanières dans les zones sensibles et la génération du Programme national de contrôle a posteriori, à partir du système BADR.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Douane marocaine - Loi de finances (PLF 2024 Maroc)

Aller plus loin

La douane marocaine durcit les contrôles dans les aéroports

La douane marocaine va désormais taxer les objets, marchandises et cadeaux d’une valeur supérieure à 2 000 dirhams à l’entrée et à la sortie des aéroports dans le cadre de...

Contrôle douanier : Fouzi Lekjaâ rassure les MRE

Suite aux rumeurs sur un supposé renforcement du contrôle douanier des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le ministre délégué chargé du budget, Faouzi Lekjaâ a apporté un...

Maroc : hausse de 21% des recettes douanières à fin novembre

À fin novembre dernier, la douane marocaine a recouvré plus de 76,81 milliards de dirhams, en hausse de 21,4% par rapport à la même période un an auparavant.

Douane marocaine : un nouveau guide pour les MRE

Après les mesures portant sur l’accueil des Marocains du monde dans le cadre de l’opération Marhaba, la douane marocaine vient de publier un nouveau guide pour faciliter leur...

Ces articles devraient vous intéresser :

Fisc : Le Maroc ajuste l’IS et l’IR dans la Loi de finances 2024

Au Maroc, des ajustements ont été apportés à l’Impôt sur les sociétés (IS) et l’Impôt sur le revenu (IR) dans le cadre de la Loi de finances 2024.

Le Maroc s’attaque aux avoirs non déclarés à l’étranger

Au Maroc, les personnes qui sont en infraction à la réglementation des changes et à la législation fiscale sont visées par une nouvelle opération de régularisation.

Le Maroc aura besoin d’aide après le séisme (Fitch)

L’agence de notation Fitch a évoqué jeudi la nécessité d’un soutien financier extérieur pour aider le Maroc à faire face aux conséquences du violent et meurtrier séisme qui a frappé la province d’Al Haouz le 8 septembre.

La douane marocaine va renforcer la lutte contre la fraude en 2023

Le projet de loi de Finances (PLF) 2023 prévoit de nouvelles mesures douanières visant à lutter contre la fraude.

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.

Maroc : voici le coût du service militaire obligatoire

Dans le cadre du rétablissement du service militaire obligatoire, le gouvernement a mobilisé des ressources financières très importantes. Ainsi la 37ᵉ promotion recrutée cette année a coûté à l’État un peu moins d’un milliard de dirhams.

Subventions maintenues au Maroc : un répit pour le pouvoir d’achat des ménages

Le gouvernement marocain a décidé de maintenir les subventions du gaz butane, du sucre et de la farine au titre de l’exercice 2024 dont le budget est estimé à 16,36 milliards de dirhams dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024.

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

Jet-skis, bateaux de plaisance... que dit la douane marocaine ?

La douane marocaine a mis en place un régime d’admission temporaire pour les moyens de transport maritimes privés, en particulier les bateaux de plaisance, appartenant à des personnes résidant à l’étranger.

La police marocaine se modernise

La police marocaine s’est dotée de nouvelles voitures, motos et véhicules utilitaires hautement équipés techniquement. Cette dotation s’inscrit dans le cadre d’une vaste opération de modernisation de la flotte de véhicules de police au niveau régional...