La corruption au Maroc : le roi Mohammed VI « mécontent »

4 juin 2023 - 18h30 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le président de l’Instance nationale de probité, de prévention et de lutte contre la corruption, Mohamed Bachir Rachdi, a déclaré que le roi Mohammed VI est « mécontent » des proportions alarmantes que prend la corruption dans le royaume, malgré l’arsenal juridique mis en place et les efforts déployés pour renforcer la lutte contre ce phénomène.

Invité de l’émission « Hiwar Fil3omk » du site Al3omk, Mohamed Bachir Rachdi a fait savoir que Mohammed VI soutient les efforts de lutte contre la corruption menés par l’Instance et les autorités concernées, mais attend d’elles des résultats. « La communauté internationale et toutes les institutions nationales et internationales conviennent que la corruption est le principal obstacle au développement, car elle entrave les énergies et ne permet pas à tous de contribuer au développement du pays et de bénéficier de leurs droits de manière équitable… », a-t-il déclaré.

À lire : La corruption coûte chaque année des milliards d’euros au Maroc

Le président de l’Instance nationale de probité confirme qu’aujourd’hui, « le coût de la corruption est élevé » au niveau national comme international et que malheureusement, « il n’y a pas suffisamment de réponse aux attentes légitimes des citoyens, des acteurs économiques et sociaux ». Concernant la détection des cas de corruption et les mécanismes d’intervention de l’Instance, Rachdi a précisé que « la détection se fait en observant la difficulté d’accès aux services et aux droits des citoyens, ainsi que l’accès à la contribution économique et au développement des opportunités de création de richesses par tous ».

À lire : Corruption au Maroc : l’instance de lutte fait son bilan

« Si nous examinons l’analyse de la situation économique du pays, nous constatons que le nombre d’entreprises et d’acteurs économiques contribuant à plus de 90 % du volume des transactions est très faible, moins de 500 acteurs économiques représentent 80 % à 90 % du volume des transactions. Sur le plan social, il est évident que l’accès des citoyens aux services publics n’est pas fluide, et ils rencontrent des obstacles et des difficultés pour accéder aux services garantis par la constitution et la loi », développe-t-il.

À lire : Maroc : 217 personnes interpellées grâce à la ligne téléphonique anti-corruption

Il existe plusieurs mécanismes pour mesurer le niveau de corruption, mais la plus courante est la recherche sur le terrain, souligne Rachdi, indiquant que l’Instance a déjà réalisé une étude sur les citoyens résidant au Maroc et les Marocains à l’étranger et celle sur les entreprises est cours de finalisation. « Ces études contribueront à approfondir la connaissance de la situation de la corruption dans le pays, et nous donneront un aperçu des manifestations et des domaines de la corruption les plus touchés », a-t-il conclu.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohammed VI - Corruption - Développement - Instance nationale de probité et de lutte contre la corruption - Vidéos - Mohamed Bachir Rachdi - MRE

Aller plus loin

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption...

Corruption au Maroc : Les chiffres alarmants

La lutte contre la corruption ne produit pas de résultats encourageants au Maroc qui est mal logé dans les classements mondiaux depuis quatre ans.

Corruption et extorsion : un policier arrêté au Maroc (Sefrou)

Un officier de police du district provincial de sûreté de la ville de Sefrou a été arrêté mardi par le service préfectoral de la police judiciaire de Fès, suite à des soupçons...

Un magistrat pris la main dans le sac : La ligne anti-corruption frappe encore

Un substitut du Procureur général du Roi près la Cour d’appel de Tanger a été interpellé dernièrement suite à une plainte pour extorsion. À l’origine cette arrestation, un appel...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

La CTM rachète Africa Morocco Link

Le groupe d’Othman Benjelloun, O Capital Group, redistribue les cartes dans le secteur du transport maritime marocain. La Compagnie de Transports au Maroc (CTM) s’empare en effet de la participation majoritaire (51 %) d’Africa Morocco Link (AML)...

Pour le roi Mohammed VI, la clé du développement en Afrique passe par la mer

Le roi Mohammed VI a annoncé lundi, dans son discours de la Marche verte, son intention de « construire une flotte marchande nationale forte et compétitive », afin d’améliorer le commerce sur la côte atlantique.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Bonne nouvelle pour les MRE : augmentation de la franchise (document intégral)

L’accueil des Marocains Résidant à l’Étranger (MRE) s’est peu à peu amélioré ces dernières années, bien que des améliorations supplémentaires soient nécessaires, indique la douane marocaine dans son document dédié à l’opération Marhaba 2023. Voici les...

Tollé après la caricature du roi Mohammed VI par Charlie Hebdo

Le Conseil National de la Presse (CNP) a fermement condamné ce qu’il qualifie d’«  acte criminel odieux » du journal français Charlie Hebdo, l’accusant de s’attaquer directement au Roi Mohammed VI.

Les adieux émouvants de Salima Belabbas, présentatrice du RTL Info

C’est avec une grande émotion et une voix tremblante que Salima Belabbas, présentatrice d’origine marocaine du RTL Info, a fait ses adieux aux téléspectateurs dimanche.

Espagne : des policiers sauvent un jeune Marocain de 23 ans de sa tentative de suicide

Trois policiers ont évité une tragédie à Lugo, dans le nord-ouest de l’Espagne. Grâce à leur intervention rapide, ils ont sauvé un jeune homme de 23 ans d’origine marocaine qui menaçait de sauter d’un immeuble en construction. Plusieurs riverains...

MRE et exportation de devises : ce que dit la douane

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) doivent être attentifs aux nouvelles dispositions réglementaires définies par le Guide de la douane 2023. Le document met l’accent sur l’exportation d’instruments ou de moyens de paiement en devises étrangères...

Cyril Hanouna encense le roi Mohammed VI

L’animateur français d’origine tunisienne Cyril Hanouna a encensé le roi Mohammed VI dont il a salué les efforts consentis suite au puissant et dévastateur séisme qui a secoué le Maroc.