La corruption coûte chaque année des milliards d’euros au Maroc

26 mai 2022 - 14h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Au Maroc, la corruption est l’un des principaux freins au développement. Le pays perd annuellement près de 50 milliards de dirhams à cause de ce fléau, malheureusement toujours présent dans le système de gouvernance, selon le patronat.

S’exprimant à la Chambre des conseillers, la présidente du groupe parlementaire de la CGEM, Naïla Tazi, a affirmé que « le fléau de la corruption continue de sévir, d’être banalisé dans tous les secteurs, entravant le développement du pays ».

S’appuyant sur le classement de Transparency international, la parlementaire a indiqué que « le Maroc a dégringolé de la 73ᵉ place du classement mondial en 2018 à la 87ᵉ en 2021  ». Cette chute du Maroc « affecte la confiance des investisseurs qui se basent sur cet indice de transparence pour prendre leur décision », a-t-elle souligné.

A lire : Corruption au Maroc : 217 arrestations en flagrant délit

Dans ce sens, la responsable a demandé au gouvernement de « rendre publics les rapports de l’Inspection générale des finances (IGF), de renforcer la transparence des marchés publics  », mettant en garde contre «  la lourde facture de la corruption pour le pays ».

Pour sa part, la ministre chargée de la Transition numérique et de la Réforme administrative, Ghita Mezzour, cité par Assabah, a fait savoir que « le gouvernement a placé la lutte contre la corruption au centre de ses priorités afin d’améliorer le climat des affaires, de renforcer la confiance des citoyens et de promouvoir l’image du pays, en améliorant son classement mondial, atteindre trente objectifs procéduraux via la concrétisation de 203 projets en trois étapes s’étendant de 2016 à 2025 ».

Sujets associés : Corruption - Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) - Naïla Tazi - Ghita Mezzour

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le Parlement marocain normalise-t-il avec la corruption politique ?

Alors que des parlementaires marocains sont toujours en prison, les deux chambres du Parlement continuent de leur verser des indemnités. De quoi friser la corruption...

Maroc : les hôpitaux gangrenés par la corruption

Le secteur de la Santé serait l’un des domaines les plus affectés par la corruption au Maroc. Dans le public comme dans le privé, le phénomène a atteint un niveau inquiétant,...

Lutte contre la corruption : le secteur financier marocain se mobilise

Le secteur financier marocain veut jouer son rôle dans la lutte contre la corruption. Les principaux acteurs se sont rencontrés pour définir les actions à mener durant cette...

Corruption : ce que propose Transparency Maroc

Lors d’une conférence de presse tenue cette semaine, Transparency Maroc a présenté un mémorandum sur les priorités de la lutte qu’elle mène contrela corruption, dont une copie a été...

Nous vous recommandons

Corruption

Corruption à Fès : un moqadem épinglé grâce au numéro vert

Encore une arrestation à mettre l’actif du numéro vert qui sert à dénoncer les actes de corruption. Le mis en cause cette fois-ci est un moqadem pris en flagrant délit de corruption.

Le Maroc fait la chasse au détournement de l’argent public

Le gouvernement marocain fait de la restitution de l’argent détourné, ainsi que la lutte contre les crimes financiers et la corruption ses priorités et entend mener plusieurs actions dans ce sens, afin de sanctionner sévèrement ceux qui détournent des...

Nationalité marocaine : poursuite du procès des Israéliens

L’examen de l’affaire de contrefaçon de documents officiels pour l’obtention de la nationalité marocaine au profit d’Israéliens se poursuit. La cour d’appel de Casablanca a auditionné mercredi dernier les mis en cause parlant la langue...

Six joueurs marocains de tennis suspendus pour matchs truqués

Le tennis marocain serait gangréné par la corruption et des matchs truqués. L’Agence internationale pour l’intégrité du tennis a suspendu provisoirement six joueurs marocains, pour dit-elle, préserver l’intégrité du tennis et la Fédération royale marocaine de...

Le Maroc renforce le dispositif anticorruption

La lutte contre la corruption fait partie des combats entamés par le Maroc, qui vient de se doter d’outils de persuasion et de sensibilisation. Le dernier en date est l’adoption, mercredi, par la chambre des représentants de la loi portant création de...

Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM)

Le Maroc et le Portugal créent un Conseil économique

Le Maroc et le Portugal ont signé, lundi à Rabat, une convention de coopération portant sur la mise en place d’un Conseil économique à Casablanca.

"Franchise carburant", quand l’Espagne soutire d’importantes devises au Maroc

Souvent considérée comme une mesure de représailles pour répondre à la provocation du Maroc, la « franchise carburant » impose aux camionneurs marocains de disposer de 200 litres maximum de gasoil dans le réservoir de leur véhicule, après avoir franchi la...

Economie / Partenariat : la France et le Maroc s’engagent pour promouvoir les secteurs d’avenir

La promotion du partenariat franco-marocain dans tous les secteurs est un impératif pour envisager l’avenir avec plus de sérénité, surtout dans ce contexte pandémique qui ébranle les économies. Le ministre délégué auprès du ministre français de l’Europe et...

Maroc : indemnité Covid-19, le doute gagne les entreprises

Des chefs d’entreprises assurent n’avoir eu aucune trace de l’allocation de 2 000 DH versée aux salariés. Si rien n’est fait, la vague de licenciements serait inédite au Maroc.

Relance économique : la CGEM sonne la mobilisation des Marocains entrepreneurs du Monde

« Relance économique du Maroc : la mobilisation des compétences, des entrepreneurs et des investisseurs marocains du monde, levier des synergies », c’est le thème au cœur des échanges, mardi 16 février, entre la Confédération générale des entreprises du Maroc...

Naïla Tazi

La corruption coûte chaque année des milliards d’euros au Maroc

Au Maroc, la corruption est l’un des principaux freins au développement. Le pays perd annuellement près de 50 milliards de dirhams à cause de ce fléau, malheureusement toujours présent dans le système de gouvernance, selon le...

Ghita Mezzour

Plus de 90 000 fonctionnaires marocains payés à ne rien faire

La ministre déléguée auprès du chef du gouvernement chargée de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, Ghita Mezzour, n’a pas souhaité ouvrir une enquête sur le scandale des fonctionnaires fantômes, estimés à plus de 90 000 dans...

Le gouvernement veut simplifier la vie des Marocains

Se basant sur la loi 19-55 relative à la simplification des procédures administratives, le gouvernement envisage de supprimer 800 procédures administratives qui n’ont aucune base juridique. De quoi simplifier la vie aux...

Le Maroc facilite la vie aux investisseurs

À compter de l’année prochaine, le nombre de documents requis pour le traitement des dossiers d’investissement au Maroc sera réduit de près de la moitié.

La corruption coûte chaque année des milliards d’euros au Maroc

Au Maroc, la corruption est l’un des principaux freins au développement. Le pays perd annuellement près de 50 milliards de dirhams à cause de ce fléau, malheureusement toujours présent dans le système de gouvernance, selon le...

Outsourcing : le Maroc attire quatre nouveaux investisseurs

Malgré la crise que traverse le monde actuellement, le Maroc garde la côte en matière d’investissements étrangers. La preuve, c’est la signature la semaine dernière à Casablanca de quatre mémorandums d’entente (MoU) relatifs à des projets d’investissement dans...