Lutte contre le blanchiment de capitaux : le Maroc réalise des bonds qualitatifs

9 octobre 2022 - 14h20 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le Maroc occupe la 64ᵉ place sur 128 pays dans le classement mondial de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme (Basel AML Index 2022), réalisé par l’Institut de la Gouvernance de Bâle en Suisse. L’année dernière, le royaume était logé à la 51ᵉ place.

Le Maroc a réalisé des bonds qualitatifs cette année dans le domaine de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LAB/CFT), selon ce classement mondial. Le royaume est passé de la 51ᵉ en 2021 à la 64ᵉ place avec un score de 5,16.

Réalisé par l’Institut de la Gouvernance de Bâle, ce classement a porté sur 128 pays. Les notes, qui varient de 0 à 10, ont été attribuées à chaque pays sur la base de critères comme la transparence financière et l’existence d’une législation stricte qui encourage la lutte efficace contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

À lire : Au Maroc, la lutte contre le blanchiment des capitaux se renforce

Dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), le Maroc est en avance sur les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite, mais reste moins efficace dans cette lutte que la Jordanie, la Tunisie, l’Égypte et le Bahreïn.

Le rapport note toutefois un recul en ce qui concerne la corruption et les pots-de-vin, la transparence et la responsabilité publiques et les risques politiques et juridiques. Les pays en tête de ce classement sont la Finlande, Andorre, la Suède, l’Islande et la Nouvelle-Zélande. La République démocratique du Congo, Haïti, la Birmanie, le Mozambique et Madagascar ferment la marche.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Classement - Blanchiment d’argent

Aller plus loin

Blanchiment d’argent : le Maroc attend toujours la décision du GAFI

Le Groupe d’action financière (GAFI), organisme international de lutte contre le blanchiment d’argent a annoncé que la décision de faire sortir le Maroc de la liste grise n’est...

Scandale de corruption à Casablanca : des élus accusés

Un élu local du Mouvement populaire (MP) qui vient de déposer sa démission, accuse le président de l’arrondissement d’Aïn Sebaâ à Casablanca de corruption, d’abus de pouvoir, de...

Blanchiment d’argent : des notaires, avocats et adouls marocains sanctionnés

Des campagnes d’inspection et de contrôle menées par un comité spécial du ministère de la Justice ont révélé l’implication de notaires, d’avocats et d’adouls dans des réseaux de...

Maroc : les notaires mobilisés dans la lutte contre le blanchiment de capitaux

Le président du Conseil national de l’Ordre des notaires du Maroc, Hicham Sabiry, a invité les notaires à s’impliquer davantage dans la lutte contre le blanchiment d’argent et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Blanchiment d’argent : le Maroc attend toujours la décision du GAFI

Le Groupe d’action financière (GAFI), organisme international de lutte contre le blanchiment d’argent a annoncé que la décision de faire sortir le Maroc de la liste grise n’est pas encore prise. Les bonds qualitatifs du pays ont, affirme-t-on, été...

Accord fiscal Maroc-OCDE : Le gouvernement rassure les MRE

Le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha Baïtas, a voulu rassurer les Marocains résidant à l’étranger (MRE) au sujet de l’échange automatique d’informations financières et fiscales, signé par le royaume avec l’OCDE à Paris le 25 juin 2019.

Blachiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise (GAFI)

Après évaluation des dispositifs mis en place par le Maroc pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le groupe d’action financière (GAFI) a décidé de sortir le royaume de la liste grise.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Le Maroc lance une opération de régularisation sur les avoirs détenus à l’étranger

L’Office de Changes informe les personnes physiques et morales résidentes au Maroc, disposant d’une résidence fiscale, d’un siège social ou d’un domicile fiscal au Maroc, et ayant constitué des avoirs et liquidités à l’étranger avant le 1ᵉʳ janvier...

Blanchiment des capitaux : le Maroc prêt à recevoir les évaluateurs du GAFI

Les efforts déployés par le Maroc dans la lutte contre le blanchiment de capitaux seront passés au peigne fin à partir du 16 janvier, par les examinateurs et évaluateurs du Groupe d’action financière (GAFI). La sortie du royaume de la liste grise du...

Immobilier au Maroc : les notaires contrôleront la provenance de l’argent

Les notaires marocains ont décidé de prendre une part active dans la lutte contre le blanchiment d’argent dans l’immobilier.

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Blanchiment d’argent : des notaires, avocats et adouls marocains sanctionnés

Des campagnes d’inspection et de contrôle menées par un comité spécial du ministère de la Justice ont révélé l’implication de notaires, d’avocats et d’adouls dans des réseaux de blanchiment d’argent.

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...