Au Maroc, la lutte contre le blanchiment des capitaux se renforce

30 août 2021 - 13h40 - Economie - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Maroc renforce constamment sa lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Dernier acte en date : l’adoption en conseil de gouvernement du projet de décret n° 2.21.633 relatif à l’organisation de l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF).

L’organisation de l’Autorité nationale du renseignement financier aura pour mission d’appliquer les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies relatives au terrorisme et son financement, fait savoir La Vie éco. Conformément aux dispositions de l’article 14 de la loi n°43.05 relative à la lutte contre le blanchiment d’argent, telle que modifiée et complétée par la loi n° 12.18 portant sur la création d’une ANRF auprès du chef du gouvernement, cette instance a été mise en place suite aux recommandations contenues dans le rapport d’évaluation mutuelle du système national de lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme et la prolifération des armes. Un rapport du Groupe d’action financière pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

À lire : Le Maroc muscle son arsenal juridique contre le blanchiment d’argent

Ce groupe avait appelé à la mise à niveau de l’Unité de traitement du renseignement financier (UTRF) en renforçant ses capacités et en la dotant des moyens humains et financiers nécessaires, l’UTRF étant la seule entité marocaine de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Sujets associés : Blanchiment d’argent - Conseil de gouvernement

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : nouvelle règlementation pour les transactions de pierres précieuses

La douane marocaine a annoncé que les transactions de pierres précieuses sont désormais soumises à de nouvelles règlementations. Un nouveau dispositif pour renforcer la lutte...

Le Maroc muscle son arsenal juridique contre le blanchiment d’argent

Le Maroc vient de relever un grand défi, celui de rendre son arsenal juridique conforme aux recommandations présentées par le Groupe d’action financière (GAFI), et aux normes qui...

Blanchiment des capitaux au Maroc : les parquets rappelés à l’ordre

En dépit de la note du ministère public en 2019 sur le Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme (LBCT), plusieurs parquets continuent de tordre le cou à la loi. Or,...

Blanchiment d’argent : le Maroc classé 4ᵉ pays dans le monde arabe

Le Maroc est classé 4ᵉ dans le monde arabe pour la lutte contre le blanchiment d’argent, d’après l’Institut de la Gouvernance de Bâle, qui se base sur les systèmes juridiques...

Nous vous recommandons

Blanchiment d’argent

Maroc : les autorités mettent en garde contre le Bitcoin

Les autorités financières s’inquiètent des risques que continuent de prendre certains Marocains dans l’utilisation des monnaies virtuelles du type Bitcoin malgré l’interdiction au Maroc. Dans une nouvelle mise en garde, elles ont appelé tous les...

Blanchiment d’argent au Maroc : l’appel de l’ONDH aux institutions

L’Observatoire du Nord des Droits de l’Homme (ONDH) dénonce des « opérations suspectes de blanchiment d’argent par des réseaux de drogue et des mafias qui opèrent entre le Maroc et plusieurs pays européens comme l’Espagne, la France, la Belgique, les...

Du blanchiment d’argent dans les casinos marocains ?

Les casinos sont dans le viseur des autorités marocaines. Seraient-ils devenus des lieux bénis pour le blanchiment d’argent ?

Maroc : les notaires appelés à lutter contre le blanchiment d’argent

Les notaires doivent jouer un rôle capital dans la lutte contre le détournement de fonds sur toutes ses formes, a affirmé le ministre de la Justice, Mohamed Ben Abdelkader jeudi à Rabat, à l’occasion d’une rencontre organisée à l’initiative de son...

Des politiciens et hommes d’affaires marocains dans les radars d’Interpol

La liste des personnes impliquées dans le trafic de cocaïne et le blanchiment d’argent ne cesse de s’allonger au Maroc, selon Interpol. Une enquête, ouverte par le bureau régional à Rabat, cible, en plus des mafias du Nord marocain, des personnalités du...

Conseil de gouvernement

Maroc : l’état d’urgence prolongé jusqu’au 30 novembre

Le gouvernement a décidé, jeudi, de prolonger l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national jusqu’au 30 novembre 2021.

Le gouvernement recadre le rappeur El Grande Toto

Le gouvernement réagit à la polémique née suite aux propos du rappeur El Grande Toto sur la légalisation du cannabis. Le sujet a même été évoqué lors du point de presse du conseil de gouvernement.

Refus de visas français : le parlement appelle le gouvernement à sévir

Le Parlement marocain a une fois de plus interpellé le gouvernement sur les restrictions de visas français. Il l’appelle à mettre fin à cette difficulté à laquelle sont confrontés bon nombre de Marocains depuis plusieurs...

Aziz Akhannouch prépare-t-il un remaniement ?

Un remaniement gouvernemental s’annonce imminent au Maroc pour dynamiser l’équipe d’Aziz Akhannouch. Six à huit ministres pourraient être remplacés par de nouveaux profils « capables d’interagir et de réagir avec efficience dans la gestion de crises...

Pass vaccinal : le gouvernement rassure sur les libertés des Marocains

Le gouvernement a tenu à rassurer les Marocains que l’objectif final de la mesure concernant le pass vaccinal n’est pas de restreindre les libertés individuelles.