Blanchiment d’argent au Maroc : l’appel de l’ONDH aux institutions

23 août 2021 - 11h40 - Espagne - Ecrit par : S.A

L’Observatoire du Nord des Droits de l’Homme (ONDH) dénonce des « opérations suspectes de blanchiment d’argent par des réseaux de drogue et des mafias qui opèrent entre le Maroc et plusieurs pays européens comme l’Espagne, la France, la Belgique, les Pays-Bas, particulièrement dans le domaine immobilier » et appelle à une enquête.

De « nombreuses entreprises et individus à l’origine de ces opérations sont connus pour établir un réseau de relations au sein des institutions, ce qui menace de les miner », indique l’Observatoire dans un communiqué. Il fait remarquer que « la poursuite des opérations de blanchiment d’argent dans les activités économiques de la région, notamment dans le domaine immobilier, menace et sape les grands efforts entrepris par l’État pour développer la région et réduire ses disparités sociales et économiques ».

À lire : Marrakech, paradis du blanchiment d’argent ? La police enquête

Fort de ces constats, l’ONDH appelle les institutions marocaines, dont la présidence du ministère public, le ministère de la Justice et les services de sécurité à plus d’efforts pour lutter contre le blanchiment d’argent, surtout dans le Nord du Maroc, et ses répercussions, à l’instar de la corruption politique, les abus d’influence et les atteintes à la réputation de l’État notamment auprès des institutions financières. Aussi, appelle-t-il l’État à impliquer la société civile dans ses programmes de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Sujets associés : Immobilier - France - Belgique - Espagne - Drogues - Blanchiment d’argent

Aller plus loin

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment des capitaux se renforce

Le Maroc renforce constamment sa lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Dernier acte en date : l’adoption en conseil de gouvernement du projet...

Blanchiment d’argent : le Maroc classé 4ᵉ pays dans le monde arabe

Le Maroc est classé 4ᵉ dans le monde arabe pour la lutte contre le blanchiment d’argent, d’après l’Institut de la Gouvernance de Bâle, qui se base sur les systèmes juridiques...

Les bureaux de change sollicités pour contrer le blanchiment des capitaux

Le Maroc met en place une nouvelle stratégie de lutte contre le blanchiment des capitaux. L’office de changes met à contribution les bureaux de change.

Un vaste réseau de blanchiment d’argent opérant entre le Maghreb et la France démantelé

Cinq hommes ont été mis en examen à Marseille, vendredi, dans le cadre d’une vaste affaire de blanchiment en bande organisée entre le Maghreb et la France pour une somme évaluée...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’aide à l’achat de logement bientôt effective

Le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa, a annoncé la mise en place prochaine d’un dispositif d’aides directes au logement pour les primo-acquéreurs.

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas encore suffisamment remis de la crise sanitaire de Covid-19.

Aide directe au logement : les promoteurs immobiliers exigent des clarifications

Pour dynamiser le secteur immobilier, le gouvernement envisage d’octroyer une aide au logement, au profit des acquéreurs éligibles. Cette mesure contenue dans le PLF 2023, suscite des inquiétudes dans les rangs des promoteurs immobiliers.

Aides au logement au Maroc : conditions et modalités d’octroi

La ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Fatim Ezzahra El Mansouri, a présenté vendredi, lors d’une conférence de presse au siège de son département, le processus à suivre par les...

Le roi Mohammed VI lance l’aide au logement

Les choses se précisent pour la mise en œuvre du nouveau programme d’aide au logement visant à renouveler l’approche d’accès à la propriété, en suppléant au pouvoir d’achat des ménages, via une aide financière directe aux acquéreurs.

L’immobilier au Maroc augmente encore au 3e trimestre

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) s’est apprécié, en glissement annuel, de 1,3 % au troisième trimestre de 2022. C’est ce que précisent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la...

Maroc : le secteur immobilier marque des points malgré la crise

En 2023, malgré les chocs endogènes, la conjoncture internationale et la stagnation de l’activité, le secteur de l’immobilier au Maroc a montré sa résilience. Et, les perspectives pour l’année prochaine s’annoncent meilleures.

Blanchiment d’argent : le Maroc attend toujours la décision du GAFI

Le Groupe d’action financière (GAFI), organisme international de lutte contre le blanchiment d’argent a annoncé que la décision de faire sortir le Maroc de la liste grise n’est pas encore prise. Les bonds qualitatifs du pays ont, affirme-t-on, été...

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Immobilier au Maroc : les notaires contrôleront la provenance de l’argent

Les notaires marocains ont décidé de prendre une part active dans la lutte contre le blanchiment d’argent dans l’immobilier.