Blanchiment des capitaux au Maroc : les parquets rappelés à l’ordre

20 mai 2021 - 12h20 - Ecrit par : J.K

En dépit de la note du ministère public en 2019 sur le Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme (LBCT), plusieurs parquets continuent de tordre le cou à la loi. Or, le Maroc a besoin de son strict respect pour obtenir son ticket de sortie de la liste grise du GAFI, d’où le rappel à l’ordre strict du ministère public.

En raison du rapport de l’année 2020 en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et financement du terrorisme, défavorable au Maroc, la présidence a appelé les parquets au respect scrupuleux de la circulaire de novembre 2019. Ainsi, plus d’un an après la publication de cette circulaire, son application variait d’un parquet à un autre. Pour constat, certains parquets n’ont pas envoyé les copies des procédures réalisées dans les affaires de blanchiment de capitaux et financement du terrorisme au Ministère public à Rabat, surtout s’il s’agit d’éléments sur la suspicion de crimes financiers ou lors de la saisie des produits frauduleux ou de grandes sommes d’argent ou de crimes transfrontaliers.

Par ailleurs, sur tous les parquets, seuls 10 relevant de tribunaux d’appel ont réalisé des investigations dans ce sens, mais 11 ne l’ont pas fait. De plus, seuls trois parquets ont envoyé des demandes d’informations à l’Unité de Traitement du Renseignement Financier (UTRF), sans oublier que plusieurs parquets ne mettent pas en application les procédures de coopération internationale et font juste des investigations sur le territoire national, quand bien même certaines affaires concernent des étrangers ou des capitaux et des personnes résidant à l’étranger.

Vu que toutes ces négligences ou défaillances entravent le Maroc dans sa sortie de la liste grise du GAFI, la présidence du Ministère public somme tous les parquets à respecter strictement la circulaire de 2019 liée au blanchiment de capitaux, afin de permettre au royaume de refaire son image.

Tags : Terrorisme - Droits et Justice - Alerte - Blanchiment d’argent

Aller plus loin

Voici pourquoi le Maroc figure dans la liste du GAFI

Suite à l’actualisation des statuts des pays membres du Groupe d’action financière international (GAFI) spécialisé dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment des capitaux se renforce

Le Maroc renforce constamment sa lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Dernier acte en date : l’adoption en conseil de gouvernement du projet...

Blanchiment d’argent au Maroc : l’appel de l’ONDH aux institutions

L’Observatoire du Nord des Droits de l’Homme (ONDH) dénonce des « opérations suspectes de blanchiment d’argent par des réseaux de drogue et des mafias qui opèrent entre le Maroc et...

Le Maroc muscle son arsenal juridique contre le blanchiment d’argent

Le Maroc vient de relever un grand défi, celui de rendre son arsenal juridique conforme aux recommandations présentées par le Groupe d’action financière (GAFI), et aux normes qui...

Nous vous recommandons

Brahim Bouhlel sort de prison

Le Franco-algérien Brahim Bouhlel, condamné le 21 avril à huit mois de prison et incarcéré à la prison locale d’Oudaya à Marrakech, pour « sa mauvaise blague » devrait retrouver la liberté ce dimanche 5 décembre. Son ami Sammy Tamy sera, lui, libéré dans quatre...

Un « raqi » escroc et tortionnaire arrêté à Skhirat

La gendarmerie de Skhirat a arrêté un “raqi” et ses deux complices suite à une plainte pour tortures et d’escroquerie déposée contre eux par une femme et sa fille.

Maroc : les avocats ne veulent pas traduire les documents en arabe

Un collectif d’avocats du Maroc part en guerre contre un projet de la loi qui fait obligation de traduire en arabe toutes les pièces des procédures judiciaires. Traduction impérative en arabe des pièces de procédure judiciaire : des avocats...

Maroc : des records de températures qui doivent inquiéter

Une vague de chaleur d’un niveau de vigilance rouge et orange sévit dans plusieurs provinces du Royaume. De très fortes températures ont été enregistrées dans plusieurs villes ces derniers jours.

Gaz : le Maroc accuse l’Algérie de bloquer son accord avec l’Espagne

Le Maroc dénonce l’attitude de l’Algérie qui cherche à bloquer par tous les moyens la mise en œuvre de son accord avec l’Espagne pour acheminer du gaz acheté sur les marchés internationaux via le gazoduc Maghreb-Europe...

Ramadan 2022 au Maroc : voici les horaires des administrations

Le ramadan devrait commencer le dimanche 3 avril 2022 au Maroc, selon les calculs astronomiques. C’est l’occasion pour toutes les administrations de changer les horaires de travail pour s’adapter au nouveau rythme des...

Des narcotrafiquants d’Amérique latine veulent inonder le Maroc de cocaïne

Des trafiquants internationaux d’Amérique du Sud cherchent désespérément à faire du Maroc et de l’Europe leurs marchés d’écoulement de la cocaïne. Pour y arriver, ils comptent sur les narcotrafiquants...

Plus de 2 ans après sa disparition, Wissem retrouvée saine et sauve

Wissem Abdelaoui, l’adolescente de 16 ans portée disparue depuis le 31 juillet 2019, a été finalement retrouvée « saine et sauve dans la nuit du 15 mai » dernier à Ivry-sur-Seine. Ses parents n’ont toujours aucune réponse sur les conditions de sa...

Benslimane : une escoquerie immobilière à 30 millions de dirhams

Le tribunal de première instance d’Ain Sebaa a condamné le président d’une coopérative, son épouse et deux de ses collègues à des peines de prison ferme allant de 2 à 9 ans pour escroquerie et abus de...

Najat Kaanache « Pour mes clients, je suis Marocaine. Pour les Marocains, je suis une étrangère »

Najat Kaanache, la cheffe basco-marocaine vient d’annoncer l’ouverture à l’automne, de Ziryab, son premier restaurant en Espagne, plus précisément à Séville. Elle donnera également des cours de cuisine andalouse à l’École supérieure d’hôtellerie de...