Maroc : Aicha Ech-chenna réclame des cours d’éducation sexuelle dans les écoles

6 avril 2017 - 12h40 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

La présidente de l’association Solidarité Féminine, Aicha Ech-chenna, vient d’appeler le ministre de l’Education nationale à lancer des cours d’éducation sexuelle dans les écoles marocaines.

Invitée à l’émission « Dayf al Oula » (invité d’Al Aoula), la militante féministe a suggéré au nouveau gouvernement de Saâdeddine Othmani de prendre en compte les demandes de la société civile et des associations pour faire face aux problèmes sociaux qui touchent les Marocains, rapporte le site Morocco Wolrd News.

« J’aimerais que le nouveau gouvernement intègre les cours d’éducation sexuelle dans les écoles pour les jeunes Marocains », a déclaré Ech-chenna, ajoutant qu’il y a une différence avec l’ancien gouvernement d’Abdelilah Benkirane car Othmani est psychiatre et comprend la douleur des patients.

Les traditions marocaines sont « intolérantes » à l’égard des femmes seules, a encore ajouté Ech-chenna, qui estime tout de même que la société est peu à peu en train de changer de regard sur cette situation.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Femme marocaine - Aïcha Ech-Channa - Sexualité

Aller plus loin

Maroc : les femmes sont victimes de violence dans les espaces publics

Les conclusions de l’enquête nationale sur la prévalence de la violence à l’égard des femmes au Maroc viennent d’être rendues publiques par le Haut Commissariat au Plan (HCP).

Ces articles devraient vous intéresser :

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...

Maroc : Les femmes toujours "piégées" malgré des avancées

Le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui travaillent à mettre fin aux restrictions à la mobilité des femmes, mais certaines pratiques discriminatoires à l’égard des femmes ont encore la peau dure. C’est ce...

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Jamel Debbouze rend hommage à Aïcha Chenna

L’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze a rendu hommage à Aicha Chenna alias «  Mère courage  », l’une des militantes les plus actives de la cause de la femme et des enfants, décédée dimanche 25 septembre à l’âge de 81 ans.

Les adouls marocains vont préparer les jeunes mariés à la vie sexuelle

L’Ordre National des Adouls au Maroc, l’Association marocaine de planification familiale (AMPF) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) s’unissent pour préparer les jeunes marocains au mariage. Une convention dans ce cadre, a été...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.