Covid-19 : l’affaire de trafic de tests PCR à Fès n’a pas encore livré tous ses secrets

4 décembre 2020 - 22h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le trafic de tests PCR au CHU de Fès semble être l’œuvre d’un grand réseau bien organisé. Les interrogatoires menés après l’arrestation des deux internes, confortent les enquêteurs sur la thèse d’un réseau qui va au-delà des deux personnes arrêtées.

Les deux suspects arrêtés dimanche dernier sont, selon des sources du quotidien Akhbar Al Yaoum, des médecins internes qui poursuivent encore leur formation en 2ᵉ année à la faculté de médecine et de pharmacie de Fès. Leur mode opératoire consiste à détourner les patients désireux de faire un test PCR. Ils se rendent chez ces personnes, font les prélèvements qu’ils transfèrent au laboratoire d’analyses du CHU et empochent l’argent.

C’est d’ailleurs de cette façon que les deux internes ont été arrêtés, en flagrant délit, alors qu’il percevait 500 DH de a part d’une femme après un test à domicile. Les deux suspects ont été présentés devant le procureur général mardi matin, après la fin de leur garde à vue.

Ce n’est pas la première fois que le CHU de Fès se retrouve éclaboussé par une affaire du genre. L’hôpital avait déjà fait l’objet d’une enquête pour des détournements de médicaments et de produits médicaux publics commercialisés en dehors de tout cadre juridique. Un infirmier et un délégué médical avaient été arrêtés à l’époque.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Fès - Santé - Arrestation - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : trafic de médicaments anti Covid-19

Un réseau de trafic de traitements anti-Covid a été démantelé par la police. Le chef de ce réseau criminel a été interpellé en flagrant délit de commercialisation des produits.

Trafic de tests PCR : les deux médecins de Fès bientôt fixés sur leur sort

Les deux médecins interpellés pour avoir trafiqué les tests PCR de patients à Fès ne sont pas encore fixés sur leur sort. Placés en détention pour de graves chefs...

Espagne : des faux tests du Coronavirus vendus à des MRE

Le trafic de fausses attestations de dépistage du Coronavirus suscite une grande polémique au sein de la Communauté marocaine à Barcelone. Ce document, exigé par les autorités...

Sidi Kacem : arrêtés pour falsification des résultats de tests du Covid-19

Deux personnes ont été arrêtées jeudi par les éléments de la Brigade de la police judiciaire de Sidi Kacem, pour falsification de résultats des tests de dépistage du Covid-19....

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Kourtney Kardashian se tourne vers le Maroc pour sa ligne de produits naturels

La star de téléréalité Kourtney Kardashian, 43 ans, et son époux, le batteur du groupe de rock Blink-182, Travis Barker, 46 ans ont lancé une gamme de produits entièrement naturels, végétaliens faits notamment à base d’une ressource provenant des...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Les joueurs marocains font la queue à l’infirmerie

Après l’euphorie de leur qualification aux quarts de finale de la coupe du monde, les joueurs marocains font face aux conséquences physiques.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Opticalia renforce sa présence au Maroc

Cofides va allouer 750  000 euros sous forme de prêt à Opticalia pour renforcer sa filiale au Maroc. Spécialisé dans l’achat, la vente et la distribution d’articles optiques et de lunettes de soleil, le groupe est présent dans le royaume depuis 2020.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Maroc : forte augmentation des salaires des médecins

À compter de janvier 2023, les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes verront leurs salaires augmenter de plus de 3 000 DH. Une augmentation qui entre dans le cadre des réformes opérées par le gouvernement et portant statut particulier de ce...

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.