Des médecins impliqués dans un réseau de trafic de tests PCR

1er décembre 2020 - 17h30 - Maroc - Ecrit par : K.B

Trois médecins du Centre hospitalier Hassan II de Fès ont été interpellés, la semaine dernière, pour leur implication présumée dans un réseau de trafic de tests PCR du Coronavirus.

Le groupe de médecins se déplaçait au domicile des patients pour effectuer les prélèvements, en échange de la somme de 900 dirhams. Les échantillons sont ensuite envoyés au laboratoire du CHU, libellés au nom de patients hospitalisés au pavillon Covid-19.

Les enquêteurs n’écartent pas l’implication de responsables au sein de l’établissement hospitalier dans ce réseau criminel, rapporte le site Amnous, soulignant qu’une enquête est en cours pour en déterminer les éventuelles ramifications.

Les 3 médecins ont été placés en garde à vue en attendant les résultats de l’enquête judiciaire, conduite sous la supervision du Parquet général.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Fès - Santé - Trafic - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Tests PCR : les laboratoires privés dans le viseur des Marocains

Le ministère de la Santé fait des tests de dépistage l’un des facteurs clés dans la lutte contre la propagation du coronavirus. Mais les prix que proposent les laboratoires...

Faux tests Covid-19 : des MRE font face à la justice marocaine

Des Marocains résidant à l’étranger (MRE) font face à la justice. Et pour cause, ils ont présenté de faux tests Covid-19 à leur arrivée au port de Tanger Med.

Covid-19 : l’affaire de trafic de tests PCR à Fès n’a pas encore livré tous ses secrets

Le trafic de tests PCR au CHU de Fès semble être l’œuvre d’un grand réseau bien organisé. Les interrogatoires menés après l’arrestation des deux internes, confortent les...

Sidi Kacem : arrêtés pour falsification des résultats de tests du Covid-19

Deux personnes ont été arrêtées jeudi par les éléments de la Brigade de la police judiciaire de Sidi Kacem, pour falsification de résultats des tests de dépistage du Covid-19....

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Maroc : bonne nouvelle pour le personnel de la santé militaire

Au Maroc, le gouvernement a décidé de revaloriser les primes de risque attribuées au personnel de la santé militaire bénéficiant du statut de salariés des Forces armées royales (FAR).

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Le Maroc prépare les aéroports de demain

Le Maroc prévoit de se doter d’un nouveau Schéma directeur aéroportuaire national à l’horizon 2045, le dernier élaboré en 2013 étant devenu obsolète.