Covid-19 : une troisième vague « virulente » attend-elle le Maroc ?

12 avril 2021 - 22h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Dr Tayeb Hamdi, médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé alerte sur une troisième vague de Covid-19 rapide, forte, virulente et plus meurtrier au Maroc. Cette troisième vague de contamination qui sévit en Europe et dans d’autres parties du monde.

L’actuelle troisième vague en Europe est rapide, avec beaucoup plus de nouveaux cas, de cas critiques et de décès à cause des variants, essentiellement le variant britannique, a déclaré Dr Tayeb Hamdi, soulignant le caractère virulent du variant britannique, qui se propage 70 % plus vite que la souche classique, avec 60 % de virulence et de mortalité en plus, rapporte la MAP. « C’est ce qui explique le recours des pays qui ont été largement touchés aux mesures très restrictives, y compris le confinement général et généralisé, incluant même la fermeture des écoles », a-t-il dit.

Pour étayer son argumentaire, il explique qu’avec 10 000 personnes infectées par le Covid-19 au début d’un mois donné, on trouvera à la fin du même mois environ 130 décès avec la souche classique, contre 7 fois plus de nouveaux cas pour le variant britannique, ainsi qu’environ 10 à 11 fois plus de cas critiques et de décès. Sur 1 000 cas d’infections par ce virus, on observe 4,1 décès pour le variant britannique contre 2,5 pour la souche classique, a poursuivi l’expert, précisant que le taux de réinfection (le risque d’être contaminé une deuxième fois) est six fois plus élevé avec le variant. De même, le taux de reproduction du virus (Rt) est revu à la hausse d’une valeur qui va de 0,4 à 0,7 points selon les estimations, avec comme conséquence une épidémie plus rapide, et un taux de vaccination plus élevé à atteindre pour assurer l’immunité collective, a-t-il ajouté.

Fort de cette analyse sur l’évolution de l’épidémie, l’expert a appelé le Maroc à éviter ce scénario. Il propose ainsi aux autorités marocaines de renforcer le respect des mesures barrières et des mesures territoriales, ainsi que l’ajustement de celles-ci selon l’évolution de la situation. Sans le respect strict et généralisé, par toute la population, des mesures barrières individuelles et collectives, les mesures restrictives et territoriales ne seront jamais assez suffisantes, a affirmé Dr Hamdi, appelant le Maroc à la vigilance maximale.

Sujets associés : Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Covid-19 : le Maroc côtoie la troisième vague de contamination

Malgré les nombreuses précautions, les épidémiologistes et autres experts de la santé affirment que le Maroc est au début d’une troisième vague de contaminations au Coronavirus, et...

Un vaccin annoncé pour début 2022 contre tous les variants du coronavirus

Une équipe de chercheurs dirigée par le professeur Lbachir Benmohamed, immunologiste marocain, annonce pour fin 2021, le début des essais cliniques d’un vaccin conçu pour de...

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prorogé jusqu’au 10 août

Comme redouté par certains avec la multiplication des cas de contamination au covid-19, l’état d’urgence sanitaire vient d’être prorogé au 10 août sur l’ensemble du territoire...

Covid-19 : le Maroc compte 125 cas de la variante britannique

Le Maroc a enregistré ces deux dernières semaines, une recrudescence des cas de coronavirus et de patients en réanimation. Cette situation a obligé les autorités à instaurer le...

Nous vous recommandons

Santé

Après le suicide de Yassine Rachid, sa famille exige une enquête

Le suicide de Yassine Rachid, un jeune médecin résident au CHU de Casablanca, a suscité une vague de réactions au Maroc. Le ministère de la Santé a diligenté une enquête interne au CHU, mais la famille du défunt exige l’ouverture d’une enquête judiciaire pour...

Les employés marocains de TikTok en colère

Les modérateurs de contenu marocains ne sont pas contents de TikTok. Ils dénoncent la détresse psychologique et les bas salaires.

Maroc : les scorpions ont encore tué 2 fillettes

Deux petites filles sont décédées cette semaine dans les régions de Tata et Settat. À l’origine de ce drame, des piqûres mortelles de scorpions.

Le Maroc surveille de près le vaccin AstraZeneca

En dépit des conclusions rassurantes de la Commission Nationale Consultative de Pharmacovigilance sur le vaccin suédo-britannique, Astrazeneca, le ministère marocain de la santé a décidé de renforcer davantage la surveillance et la sécurité du vaccin dans...

Le vaccin anti-grippe remboursé

L’Assurance maladie obligatoire compte rembourser le vaccin antigrippal à ses assurés. Ainsi en a décidé le ministère de la Santé.

Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Le prince William rend hommage aux musulmans de Nouvelle-Zélande

Le prince William a rendu hommage à la communauté musulmane de Nouvelle-Zélande, un an après les attentats de Christchurch. À travers une visioconférence, il a adressé un vibrant message de solidarité aux représentants musulmans néo-zélandais et des...

Des mesures d’urgence pour sauver l’artisanat marocain

Pendant l’état d’urgence sanitaire, 80% des activités du secteur de l’artisanat au Maroc, étaient à l’arrêt, avec une baisse des ventes et du revenu moyen à plus de 95%. Au regard de cette situation, des mesures d’urgence ont été élaborées pour venir en aide...

Marjane fait un cadeau à ses locataires

La filiale du groupe Al Mada, Marjane Holding, vient de faire un cadeau à ses partenaires locataires en cette période de grande crise pour le secteur du commerce. Elle a annulé leur loyer depuis le 20 mars 2020 jusqu’à la date de réouverture des centres...

Coronavirus au Maroc : 135 cas sévères ces dernières 24 heures

4 346 nouveaux cas d’infection au coronavirus ont été enregistrés au Maroc ces dernières 24 heures, dont 135 cas sévères et critiques.

Maroc : le fils d’un ancien ministre condamné à 3 ans de prison

Près de 6 mois après son interpellation, le fils de Me Ziane a été condamné à 3 ans de prison ferme assortie d’une amende de 30 000 DH. Il lui est reproché son implication présumée dans une affaire de confection et de commercialisation de masques chirurgicaux...