Crise avec le Maroc : les États-Unis mettent en garde l’Espagne

26 juin 2021 - 13h30 - Espagne - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Les États-Unis ont mis en garde l’Espagne contre les dangers liés à la sécurité, notamment le terrorisme, qui la guette si la crise avec le Maroc n’est pas résolue. C’est l’essentiel à retenir d’une rencontre entre le ministre de l’Intérieur espagnol Fernando Grande-Marlaskaa et le secrétaire d’État américain à la sécurité intérieure Alejandro Mayorkas.

Des mises en garde des États-Unis contre les menaces terroristes qui planeraient sur l’Espagne si elle ne réussit pas à désamorcer la crise avec le Maroc plus tôt. Le voisin du Nord semble prendre au sérieux ces mises en garde. Le ministre espagnol a assuré que le gouvernement travaille discrètement mais avec la force nécessaire afin de rétablir les relations importantes avec un pays ami (le Maroc, NDLR), rapporte Assabah. Au cours d’une conférence de presse, il a d’ailleurs pris l’engagement d’adhérer aux efforts de lutte internationale contre le terrorisme dirigé par les États-Unis.

À lire : Tensions avec le Maroc : l’Espagne demande l’aide des Etats-Unis

Avant les Américains, les experts espagnols en sécurité avaient alerté le président du gouvernement, Pedro Sanchez, sur les conséquences d’une rupture des relations avec les services de renseignement marocains. Actuellement, le niveau d’alerte du dispositif espagnol de lutte contre le terrorisme est passé à l’orange prévoyant ainsi un danger grave et imminent en Espagne. Il s’agit du niveau maximum d’un risque imminent d’attentat instauré sur l’ensemble de l’Espagne depuis juin 2015.

À lire : African Lion 2021 : le Maroc écarte l’Espagne

Dans une déclaration au journal Okdiaro, des sources sécuritaires de haut rang ont indiqué que le transfert du leader du Polisario, Brahim Ghali à l’hôpital de Logroño était une erreur qui pourrait aggraver la pression sur les mesures sécuritaires. Selon elles, la rupture des contacts avec les services de renseignement marocains sur des sujets comme la surveillance des cellules jihadistes représente un danger qui menace l’Europe en général et l’Espagne en particulier. Aussi, ont-elles souligné le rôle combien important des services de renseignement marocains. Ceux-ci maîtrisent, ont-ils rappelé, les informations que leur communiquent des agents infiltrés dans les mosquées et dans les milieux djihadistes. Les experts de sécurité espagnols ont en outre appelé à éviter l’expérience de 2014 vécue par la France. Une crise similaire entre Paris et Rabat.

Sujets associés : Espagne - États-Unis - Terrorisme

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

«  Pour les États-Unis, le Maroc est plus fiable que l’Espagne  »

Le politologue espagnol, Pedro Altamirano affirme que le Maroc est devenu une valeur sûre pour la défense, «  un partenaire fidèle des États-Unis plus fiable que l’Espagne ...

États-Unis : le Maroc classé pays à risque élevé pour les voyageurs

Le Maroc est désormais classé par les États-Unis dans la catégorie 3 à risque élevé pour les voyageurs. C’est ce qui ressort des dernières directives relatives au Covid-19 du Centre...

African Lion 2021 : le Maroc écarte l’Espagne

Le Maroc n’a pas inscrit l’Espagne sur la liste des participants à l’édition 2021 de l’exercice militaire African Lion, organisé chaque année par le royaume, en collaboration avec le...

Sahara : « le Maroc voulait que l’Espagne et l’Union européenne suivent » les États-Unis

Mohamed Salem Ould Salek, «  ministre des Affaires étrangères  » de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  » a réagi à la crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne. Il...

Nous vous recommandons

Espagne

L’Espagne condamne l’atteinte à l’intégrité du Maroc par le Polisario

L’Espagne dénonce et « condamne catégoriquement » les actes de vandalisme commis par des membres du Polisario devant le Consulat général du Maroc à Valence. Ces actes interviennent après l’intervention des Forces armées royales à...

Presse : le Maroc plus libre que l’Espagne, selon une ancienne ministre espagnole

L’ancienne ministre espagnole, María Antonia Trujillo, a réitéré sa position sur Sebta et Melilla, et déclaré que « la liberté d’expression et d’information est plus protégée au Maroc qu’en Espagne ».

Arancha Gonzales Laya aurait été espionnée en pleine crise avec le Maroc

En plus des téléphones portables du président du gouvernement, Pedro Sanchez, et de la ministre de la Défense, Margarita Robles, celui de l’ancienne ministre des Affaires étrangères, Arancha Gonzales Laya, aurait aussi fait l’objet d’espionnage en mai 2021,...

Espagne : un Marocain arrêté pour tentative de meurtre

La Garde civile, en collaboration avec les agents de la police locale d’Arnedo (La Rioja), a arrêté un Marocain de 48 ans accusé d’avoir poignardé ses deux colocataires.

Les folles rumeurs qui font très mal aux Marocains d’Espagne (vidéo)

L’auteur de la vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux et dans laquelle on voit cinq hommes, présumés migrants marocains, affirmer qu’ils bénéficient de l’aide de l’État espagnol sans travailler, a reconnu qu’il s’agissait d’un...

États-Unis

États-Unis : arrestation d’un suspect après l’assassinat de quatre musulmans

L’enquête sur le meurtre de quatre hommes musulmans à Albuquerque porte ses fruits. Un suspect de 51 ans, lui-même de confession musulmane, a été arrêté.

Sale temps pour Moncef Slaoui

Moncef Slaoui, ex-conseiller scientifique en chef de l’Opération Warp Speed aux États-Unis n’est plus président du conseil d’administration de Galvani Bioelectronics. Ainsi en a décidé GlaxoSmithKline (GSK), actionnaire majoritaire de la société, à la suite...

Le Maroc redoute une remise en cause de la décision de Trump sur le Sahara par Biden

À quelques jours de l’investiture du nouveau président des États-Unis, le Maroc redoute que la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara soit remise en cause sous l’administration Biden.

Covid-19 : des vaccins en essai clinique dans le monde entier (OMS)

Huit vaccins contre le covid-19 sont en essais cliniques, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). 110 autres vaccins sont également à différents stades de développement alors que les gouvernements s’activent pour contenir le...

Il gagne un million de dollars grâce à l’équipe du Maroc

Un enseignant de New-York a déclaré avoir remporté la somme d’un million de dollars en misant sur la qualification du Maroc aux quarts de finale de la coupe du monde.

Terrorisme

Agadir : arrestation de deux étudiants pour tentative d’agressions

Trois individus ont été arrêtés lundi par les éléments de la brigade nationale de la police d’Agadir pour possession d’un arsenal d’armes blanches, fabriquées de façon traditionnelle.

Cellule terroriste : cinq individus déférés devant le juge

Cinq individus arrêtés le 10 septembre par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) pour leur implication présumée dans une cellule terroriste, ont été déférés devant le juge d’instruction.

Adil Rami « dégoûté » par la campagne de haine contre les musulmans

Le joueur franco-marocain Adil Rami a exprimé son dégoût face à la campagne lancée contre les musulmans par le président Emmanuel Macron au lendemain de l’attaque terroriste perpétrée contre un professeur...

La France veut expulser "systématiquement" les fauteurs de troubles étrangers

Les fauteurs de trouble de nationalité étrangère ne sont plus les bienvenus sur le territoire français. Ils doivent être "systématiquement" renvoyés dans leur pays d’origine, selon le ministre de l’Intérieur.

France : condamnation d’un Marocain pour financement du terrorisme

Un Marocain et un Franco-Algérien ont été condamnés vendredi à Paris à des peines allant de deux à trois ans de prison pour financement du terrorisme. Les fonds ont été transférés via cryptomonnaie de la France vers la...