Crise avec le Maroc : les États-Unis mettent en garde l’Espagne

26 juin 2021 - 13h30 - Ecrit par : S.A

Les États-Unis ont mis en garde l’Espagne contre les dangers liés à la sécurité, notamment le terrorisme, qui la guette si la crise avec le Maroc n’est pas résolue. C’est l’essentiel à retenir d’une rencontre entre le ministre de l’Intérieur espagnol Fernando Grande-Marlaskaa et le secrétaire d’État américain à la sécurité intérieure Alejandro Mayorkas.

Des mises en garde des États-Unis contre les menaces terroristes qui planeraient sur l’Espagne si elle ne réussit pas à désamorcer la crise avec le Maroc plus tôt. Le voisin du Nord semble prendre au sérieux ces mises en garde. Le ministre espagnol a assuré que le gouvernement travaille discrètement mais avec la force nécessaire afin de rétablir les relations importantes avec un pays ami (le Maroc, NDLR), rapporte Assabah. Au cours d’une conférence de presse, il a d’ailleurs pris l’engagement d’adhérer aux efforts de lutte internationale contre le terrorisme dirigé par les États-Unis.

À lire : Tensions avec le Maroc : l’Espagne demande l’aide des Etats-Unis

Avant les Américains, les experts espagnols en sécurité avaient alerté le président du gouvernement, Pedro Sanchez, sur les conséquences d’une rupture des relations avec les services de renseignement marocains. Actuellement, le niveau d’alerte du dispositif espagnol de lutte contre le terrorisme est passé à l’orange prévoyant ainsi un danger grave et imminent en Espagne. Il s’agit du niveau maximum d’un risque imminent d’attentat instauré sur l’ensemble de l’Espagne depuis juin 2015.

À lire : African Lion 2021 : le Maroc écarte l’Espagne

Dans une déclaration au journal Okdiaro, des sources sécuritaires de haut rang ont indiqué que le transfert du leader du Polisario, Brahim Ghali à l’hôpital de Logroño était une erreur qui pourrait aggraver la pression sur les mesures sécuritaires. Selon elles, la rupture des contacts avec les services de renseignement marocains sur des sujets comme la surveillance des cellules jihadistes représente un danger qui menace l’Europe en général et l’Espagne en particulier. Aussi, ont-elles souligné le rôle combien important des services de renseignement marocains. Ceux-ci maîtrisent, ont-ils rappelé, les informations que leur communiquent des agents infiltrés dans les mosquées et dans les milieux djihadistes. Les experts de sécurité espagnols ont en outre appelé à éviter l’expérience de 2014 vécue par la France. Une crise similaire entre Paris et Rabat.

Tags : Espagne - États-Unis - Terrorisme

Aller plus loin

African Lion 2021 : le Maroc écarte l’Espagne

Le Maroc n’a pas inscrit l’Espagne sur la liste des participants à l’édition 2021 de l’exercice militaire African Lion, organisé chaque année par le royaume, en collaboration avec le...

Sahara : « le Maroc voulait que l’Espagne et l’Union européenne suivent » les États-Unis

Mohamed Salem Ould Salek, «  ministre des Affaires étrangères  » de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  » a réagi à la crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne. Il...

«  Pour les États-Unis, le Maroc est plus fiable que l’Espagne  »

Le politologue espagnol, Pedro Altamirano affirme que le Maroc est devenu une valeur sûre pour la défense, «  un partenaire fidèle des États-Unis plus fiable que l’Espagne ...

L’Espagne menacée par l’alliance des Etats-Unis et le Maroc

L’alliance politique et militaire des États-Unis avec le Maroc compromet la stabilité future de l’Espagne, analyse un journaliste espagnol.

Nous vous recommandons

Une Rolls-Royce du roi Hassan II mise aux enchères

La voiture Rolls-Royce Camargue de 1977 ayant appartenu à feu Hassan II est mise aux enchères. Combien faut-il débourser pour acquérir ce bijou  ?

À Paris, les supporters célèbrent la victoire de l’Algérie contre le Maroc

L’Algérie s’est imposée samedi 11 décembre face au Maroc lors du dernier quart de finale de la coupe arabe. À Paris, les supporters des Fennecs ont célébré cette victoire sur les Champs-Élysées.

L’Espagne justifie l’octroi de l’aide au Maroc

Le parti d’extrême droite Vox demande au gouvernement espagnol de ne pas transférer au Maroc les 30 millions d’euros d’aide, approuvés en conseil des ministres au lendemain de la crise migratoire de Ceuta, et destinés à renforcer les capacités des forces de...

De nouvelles révélations sur l’affaire du Dr Hassan Tazi

L’affaire du Dr Hassan Tazi, célèbre chirurgien casablancais, placé en détention provisoire à la prison d’Oukacha pour traite d’êtres humains et abus de faiblesse, n’a pas fini de livrer ses secrets.

Blé : le Maroc lance un nouvel appel d’offres

Le Maroc compte importer trois millions de quintaux de blé tendre et un million de quintaux de blé dur. pour sécuriser son stock stratégique de céréales Mercredi, un nouvel appel d’offres, dont l’ouverture des plis est prévue le 17 mai, a été lancé dans ce...

Mohammed VI écrit à Abdelmadjid Tebboune

À l’occasion de la fête de l’indépendance de l’Algérie, le Roi Mohammed VI a adressé un message au président Abdelmadjid Tebboune. Un message dans lequel il présente ses vives félicitations.

500 millions de dirhams disparus à la mairie de Casablanca

L’évaluation de la gestion des finances publiques à la mairie de Casablanca a fait état d’irrégularités au niveau des ressources des arrondissements. 500 millions de dirhams ont disparu de leurs programmes culturels et sociaux, a révélé la maire Nabila...

Le Canada rouvre ses frontières aux voyageurs vaccinés, les Marocains exclus

Le Canada a décidé de rouvrir ses frontières aux voyageurs vaccinés à l’exception des Marocains et des Indiens, à partir de demain mardi 7 septembre.

Alerte météo : fortes averses attendues au Maroc

La Direction générale de la météorologie (DGM) prévoit de fortes averses orageuses et parfois orageuses (niveau de vigilance orange) entre samedi et dimanche dans plusieurs provinces marocaines.

Tensions Maroc-Algérie : des personnalités maghrébines appellent au retour à la raison

Des personnalités marocaines et algériennes ont, dans une pétition, exprimé leur grande inquiétude face à l’escalade actuelle dans les relations entre Rabat et Alger. Ils appellent « l’ensemble des personnes et des organisations de bonne volonté dans les deux...