Soutien au "Deal du siècle" : le gouvernement très critiqué

7 février 2020 - 15h40 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Les partis PSU, CNI, PADS, réunis en une fédération dénommée FGD, ont exprimé, au cours de leur session de Casablanca, leur mécontentement face à la position officielle du gouvernement marocain au sujet du "Deal du siècle". La FGD fustige le comportement de l’Exécutif, l’appelant à revoir sa position.

La Fédération de la gauche démocratique (FGD), une coalition de gauche, qualifie de "honteuse" cette position marocaine de médiatiser ses actions, estimant qu’elle "reflète la dépendance du Maroc et sa soumission à des organisations externes, toute chose contraire aux sentiments et aux orientations de l’écrasante majorité du peuple souverain". L’instance décisionnelle de la FGD a affiché cette position lors de leur sixième session à Casablanca, sous le slogan "Tout le soutien au peuple palestinien pour libérer sa patrie et renoncer au Deal du siècle", rapporte Hespress.

L’organe décisionnel, sur le plan interne, a également rappelé "la reconnaissance officielle de l’échec du modèle de développement", mettant l’accent sur "la poursuite de l’État et du gouvernement dans l’application des mêmes choix impopulaires et non démocratiques. Selon la FGD, ce sont là des choix qui "accentuent la crise structurelle dans laquelle évolue la société marocaine, avec une dégradation des services publics tels que l’éducation, la santé, l’emploi, les transports".

L’instance conjointe a par ailleurs demandé "la mise en liberté des détenus, notamment, ceux du Hirak du Rif, la fin du recul des droits de l’Homme". LA FGD a surtout exprimé, sa "fierté d’établir le front social comme cadre d’union des forces démocratiques en difficulté ".

Au niveau international, la Fédération a successivement condamné "la poursuite de la guerre brutale au Yémen", "l’ingérence extérieure dans les affaires du peuple libyen frère". Elle affiche son "soutien aux mouvements populaires d’Irak, du Liban et d’Algérie", précise la même source.

Sujets associés : Fédération de la gauche démocratique (FGD) - Hirak - Manifestations à Al hoceima

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Trump veut avoir le Maroc comme allié contre l’Iran

Visiblement, l’administration Trump n’a pas renoncé à sa stratégie de créer une nouvelle alliance politique et sécuritaire contre l’Iran. Si le Maroc ne faisait pas partie de ces pays...

Nous vous recommandons

Fédération de la gauche démocratique (FGD)

Un parti marocain appelle à l’annulation de la normalisation Maroc-Israël

L’Alliance de la fédération de gauche, ex-Fédération de la gauche démocratique (FGD) met en garde contre les dangers de la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël, notamment les nouveaux accords de sécurité signés avec...

Rabat : polémique sur les frais de mission «  énormes  » de la maire et des conseillers

Les dépenses colossales prévues cette année par la maire de Rabat, Asmaa Rhlalou, et ses conseillers pour leurs déplacements à l’étranger (transport, hébergement, restauration et réception) font polémique. Les autorités de la capitale prévoient d’augmenter ces...

Rabat : pour des actes de mauvaise gouvernance, le ministère de l’Intérieur refuse de valider le budget annuel de la ville

Inexistence de l’inventaire de son patrimoine immobilier, des villas qui sont louées à 55 dirhams, des commerçants qui sous-louent les magasins de la mairie à des tiers …, la liste est longue des actes de mauvaise gouvernance reprochés au Conseil de la...

Un conseiller communal agressé à l’arme blanche à Larache

Le conseiller communal de la Fédération de gauche dans la ville de Larache, Mounir Boumloui, a été attaqué à l’arme blanche. Le principal suspect à mis sa menace à exécution.

Maroc : le naufrage d’un bateau emporte une vingtaine de jeunes de Kasba Tadla

Dix-huit jeunes migrants originaires en majorité Kasba Tadla ont péri dans le naufrage de leur embarcation en direction des Îles Canaries, plongeant toute la ville dans le deuil.

Hirak - Manifestations à Al hoceima

Le père de Nasser Zefzafi appelle le roi Mohammed VI à sauver son fils

Après avoir vainement sollicité les instances gouvernementales et associatives, le père du leader du Hirak du Rif espère une grâce royaleI au profit des 24 membres du mouvement en détention dans les prisons du nord du...

L’appel de HRW au roi Mohammed VI

L’organisation Human Rights Watch (HRW) a demandé au Maroc d’abandonner les poursuites judiciaires contre l’activiste rifain, Rabia al Ablaq. Ce dernier est poursuivi pour un délit d’offense au roi Mohammed VI à qui « il aurait manqué de respect dans des...

Il y a 100 ans, Abdelkrim el-Khattabi libérait 328 prisonniers espagnols contre rançon

28 janvier 1923 – 28 janvier 2023. Cela fait déjà un siècle que le gouvernement espagnol a versé 4,2 millions de pesetas comme rançon à Abdelkrim el-Khattabi le chef du Rif pour la libération de 328 prisonniers...

Quatre nouveaux détenus du Hirak du Rif décident d’observer une grève de la faim

Après Nasser Zefzafi et son co-détenu, c’est au tour de quatre nouveaux détenus du Hirak du Rif d’entamer une grève de la faim. Ahmed Zefzafi, père du leader du Hirak rifain, a fait cette annonce sur sa page...

Nasser Zefzafi entame une nouvelle grève de la faim

Nasser Zefzafi et son co-détenu ont informé la direction de la prison locale de Tanger 2 de leur décision d’observer une grève de la faim. Cette information émane de la Délégation générale à l’administration des établissements pénitentiaires et à la réinsertion...