Des MRE, version Al Qaïda

19 mars 2004 - 20h23 - Maroc - Ecrit par :

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Les Marocains d’Al Qaïda font de nouveau parler d’eux. Cette fois en Europe. Les arrestations menées aussi bien aux Etats-Unis et en Europe qui visaient, depuis plus de deux ans déjà, peu après le 11 septembre, ne s’interrompent que pour reprendre de plus belle. A chaque fois, des Marocains sont pointés du doigt. Les accusations se suivent et se ressemblent.

Il s’agit dans la plupart des cas d’appartenance au réseau de Ben Laden et de préparation d’attentats terroristes. Le Français d’origine marocaine Zacarias Moussaoui est le premier inculpé en liaison directe avec les attentats du 11 septembre. Arrêté en août 2001 et emprisonné aux Etats-Unis, il est accusé de complicité dans leur préparation.
Marocain de nationalité, un présumé terroriste du nom d’ Abdellah El Mardoudi, présenté également comme étant un expert dans la sécurité aéroportuaire, est également arrêté le 5 novembre dernier en Caroline du Nord. Il est soupçonné d’être à la tête d’une cellule terroriste salafiste proche de Ben Laden, et qui aurait fourni à son organisation un précieux soutien matériel et logistique lors des attentats du 11 septembre 2001.
Deux de ses co-accusés sont également des Marocains. Il s’agit de Karim Koubriti et Ahmed Hanan, arrêtés pour avoir apporté soutien et appui à Al Qaïda, notamment en fournissant de faux visas et permis de séjour.
Sur la liste des Marocains de Ben Laden figurent également des marocains d’Europe. Mounir Al Motassadeq, arrêté en Allemagne, est accusé de « complicité de meurtre dans au moins 3116 cas ». Ce dernier réfute toutes les accusations portées contre lui. La justice allemande, elle, affirme qu’Al Motassadeq est entré en contact à Hambourg en « 1995 ou 1996 » avec Mohammad Atta, considéré comme le leader des 19 kamikazes du 11 septembre. C’est ce qu’on a appelé « La cellule de Hambourg ». Étudiant en électrotechnique, père d’un enfant, il était un « élément essentiel » du groupe qui s’est radicalisé à partir de novembre 1998. Les enquêteurs allemands pistent à l’époque un groupe de huit personnes provenant du Maroc, d’Afghanistan, d’Egypte.
L’Italie abritait aussi un autre noyau de l’islamisme à la façon Al Qaïda.
Le principal réseau démantelé reste celui du « groupe salafiste pour la prédication et le combat ».
Des Marocains sont également impliqués. Après plusieurs mois d’écoutes téléphoniques, la police antiterroriste italienne (Digos) réussit à démanteler, dès avril 2001, une cellule de quatre Tunisiens. Ce groupe était surtout essentiel à Al Qaida pour la fourniture de faux documents qui permettaient aux militants de circuler librement en Europe. Dans cette même enquête, le Marocain Yassine Chekkouri, bibliothécaire à Milan, tombe aux mains de la justice en novembre 2001. Les Italiens y voyant une annexe du réseau de soutien logistique de Ben Khemais. Quatre jours plus tôt, l’Italie démantèle une autre cellule du GSPC : quatre Marocains qui s’apprêtent alors à commettre des attentats.
Pendant la même période, deux frères marocains, Mohamed et Saïd Kazdari sont condamnés pour avoir livré de faux passeports et cartes d’identité. Mais il faudra attendre juillet 2002 pour qu’un large réseau soit épinglé, la Digos mettant cette fois la main sur environ 400 fausses pièces d’identité. Des noms auxquels d’ajoutent bien d’autres, dont celui de Jamal Zougam, reconnu par au moins deux témoins, passagers de l’un des trains frappés par les bombes en Espagne. Par ailleurs, la police rechercherait cinq autres Marocains qui auraient eux aussi participé directement à l’attentat en posant les bombes dans les trains. L’arrivée à Madrid de spécialistes antiterroristes marocains confirme que la « piste marocaine » est suivie en priorité par les enquêteurs espagnols. Ceux-ci vérifient les liens de Jamal Zougam avec des personnes détenues au Maroc et en Espagne pour les attentats de Casablanca qui avaient fait 45 morts le 16 mai 2003.

Par : Tarik QATTAB pour Aujourd’hui le Maroc

Sujets associés : Terrorisme - Al Qaïda - MRE

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

Terrorisme

Les passagers qui arrivent au Maroc surveillés à la loupe

Le Conseil de gouvernement a décidé jeudi de renforcer son arsenal en matière de lutte contre le terrorisme et les crimes organisés, en faisant adopter un projet de décret.

Près de 100% des Français sont pour la déchéance de nationalité et l’expulsion des fichés S

La majorité des Français souhaitent que leur pays durcisse les mesures judiciaires pour contrer le terrorisme. C’est du moins ce que révèle un sondage réalisé au lendemain de l’assassinat du professeur d’histoire-géographie Samuel Paty et de l’attentat à la...

Un activiste du Polisario, accusé de terrorisme, arrêté en Espagne

Un activiste du Polisario a été arrêté lundi, par la police espagnole. Il est accusé d’incitation au terrorisme contre les intérêts du Maroc en Espagne et à l’étranger.

Amnesty International dénonce « la stigmatisation des musulmans » en France

Dans une tribune, Cécile Coudriou, présidente d’Amnesty Internationalalerte sur "la stigmatisation des musulmans" en France et appelle à protéger les droits humains.

Une victoire pour les musulmans de Suède

Le tribunal administratif de Malmö a annulé la décision portant interdiction du port du voile islamique dans les écoles de la ville de Skurup.

Al Qaïda

Le chef du Pentagone prochainement au Maroc

Le Maroc reçoit cette semaine la visite du chef du Pentagone, également attendu en Tunisie et en Algérie, où il sera le premier ministre américain de la Défense à se rendre depuis près de 15 ans. Mark Esper vient réaffirmer l’engagement des États-Unis...

Le chef d’Al Qaida au Maghreb islamique tué

La ministre française des Armées, Florence Parly a confirmé, vendredi 5 juin, la mort du chef d’Al Qaida au Maghreb islamique, l’Algérien Abdelmalek Droukdal. Il a été tué par les forces françaises dans le nord du Mali près des frontières...

Le Maroc en état d’alerte après la mort du chef d’Al Qaida

Suite à la mort de l’Égyptien Ayman Al Zawahiri, chef d’Al-Qaida, tué dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 juillet en Afghanistan par une frappe américaine, les services de sécurité marocains sont en alerte pour parer à d’éventuelles attaques...

Sahel : l’Espagne alerte sur l’augmentation des sahraouis dans les camps de Deach

L’arrivée dans les rangs de Daech des sahraouis venus des camps de Lahmada devient très préoccupante, avertit le ministère espagnol des affaires étrangères et de la coopération.

Un Marocain innocenté après cinq ans de détention injustifiée en Espagne

L’affaire Farid Hilali, marocain incarcéré sans jugement pendant près de cinq ans en raison de soupçons de liens avec les attentats du 11-Septembre aux États-Unis, a pris fin avec une décision de la Audiencia Nacional. Celle-ci a ordonné au Ministère de la...

MRE

Dernier hommage à Marwane, retrouvé mort à Rouen

Marwane Souidi, d’origine marocaine, a été retrouvé mort en Seine-Maritime en novembre dernier. Un rassemblement sera organisé ce dimanche à Lagny-le-sec (Oise) pour lui rendre un dernier hommage.

Les MRE ne pourront pas passer par le Portugal

Annoncé pour début juillet, le lancement de la ligne maritime entre Tanger et Portimão a été annulé. À l’origine de cette annulation, la résurgence des cas de Covid-19 due au variant Delta au Portugal.

Les transferts des MRE frôlent les 80 milliards de dirhams

Les transferts de fonds effectués par les Marocains Résidant à l’Étranger (MRE) maintiennent une bonne dynamique cette année. À fin octobre, ils ont atteint 79,656 milliards DH contre 55,58 milliards de DH au cours de la même période de l’année...

La France autorise un bateau en provenance du Maroc à accoster

Le ferry de la compagnie italienne GNV, en provenance de Nador, a finalement reçu l’autorisation de la préfecture de l’Héraut pour entrer dans le port de Sète. Avec à son bord 800 passagers, principalement des MRE, il avait été bloqué pendant plusieurs...

Un homme arrêté pour le meurtre d’un Marocain à Malaga

La police de Malaga a arrêté ce mercredi un jeune homme de 18 ans, accusé d’avoir poignardé à mort un Marocain dans le quartier de La Palmilla (Malaga).