Recherche

Deux journalistes du Journal Hebdomadaire interrogés par la police

© Copyright : DR

24 octobre 2002 - 09h22 - Maroc - Par:

Deux journalistes marocains du Journal Hebdomadaire ont été retenus pendant trois heures mercredi par la police et interrogés à propos de révélations sur des scandales financiers publiées dans le dernier numéro de cette revue, a déclaré à l’AFP la direction du journal.

Ali Amar, directeur général du Journal et le journaliste Mouaad Rhandy, auteurs d’une interview explosive de Moulay Zine Zahidi, ancien directeur du Crédit Immobilier et hôtelier (CIH), ont été interceptés par les services de la Direction de la surveillance du territoire (DST) au moment où ils passaient le poste frontière pour se rendre à Sebta, une enclave espagnole au nord du Maroc, a précisé ce responsable.

L’interview de Moulay Zine Zahidi contient des révélations concernant les scandales financiers qui ont entouré la gestion du Crédit Immobilier et hôtelier ayant déjà fait l’objet d’une enquête parlementaire, et impliquant plusieurs anciens responsables de cette banque et diverses personnalités politiques.

La direction du Journal Hebdomadaire a indiqué à l’AFP que les deux journalistes ont été interrogés de manière "agressive" par les agents du bureau frontalier de la DST et se sont vus confisquer tout leur matériel et leurs documents de travail.

Ils ont été empêchés de quitter le territoire marocain, indique encore le Journal, "sous prétexte d’une convocation de la police judicaire", alors que l’hebdomadaire n’a reçu à ce jour "aucune convocation de cette nature".

Un rapport accablant sur la gestion du CIH avait été publié le 18 janvier 2001 par la Chambre des représentants, révélant de "graves irrégularités" portant sur des crédits d’un montant total de 1,34 milliard de dollars.

AFP

Mots clés: Presse , Liberté d’expression , Censure , Journal Hebdomadaire

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact