Diabète : les précautions pour passer un mois de Ramadan en toute sérénité

23 mars 2023 - 18h40 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Le mois de Ramadan est un mois sacré pour les musulmans. Néanmoins, quelques précautions sont à suivre scrupuleusement par certaines personnes à risque souffrant de maladies chroniques, telles que le diabète.

Les personnes diabétiques doivent bénéficier d’un suivi médical régulier et doivent suivre scrupuleusement certaines précautions.

Pour Rajae Jabbouri, médecin interniste à l’Hôpital universitaire international Cheikh Khalifa Ibn Zaïd, interrogée par le journal le Matin : « Les risques du jeûne chez les patients diabétiques sont essentiellement d’ordre métabolique. Elles présentent un risque d’hypoglycémie et d’hyperglycémie et un risque de déshydratation, surtout chez les personnes âgées.

Tout d’abord, il est important de savoir qu’il existe différents types de diabète nécessitant des traitements spécifiques et différentes approches.

Le Dr Jabbouri distingue deux types de diabète : le diabète de type 1, nécessitant un traitement à l’insuline, et le diabète de type 2 qui demande des traitements par voie orale et parfois aussi un traitement à l’insuline.

Les patients qui sont sous traitement à l’insuline avec plusieurs injections par jour, notamment les personnes âgées, risquent des complications, comme un traumatisme crânien et il leur est donc interdit de jeûner.

Le Dr Jabbouri leur recommande vivement un examen médical avant et après le Ramadan et ajoute que « pour pouvoir jeûner, il est recommandé de modifier les moments de prise et les posologies ».

Il est important de rappeler également que pour les malades de diabète de type 1, le jeûne est une contre-indication absolue et ne doivent donc pas jeûner.

Article initialement publié en juin 2017

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ramadan 2024 - Santé

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan 2023 : les filles du Prince Moulay Ismaïl préparent chebbakia (photos)

À l’instar de nombreuses familles marocaines, celle du Prince Moulay Ismaïl, cousin du roi Mohammed VI, s’est préparée pour le mois du ramadan qui a débuté au Maroc et dans de nombreux pays arabes, jeudi 23 mars.

Ramadan : conseils pour un jeûne en période de chaleur

Le jeûne du ramadan est encore dur cette année, surtout dans certaines régions où les températures dépassent parfois les 40 degrés. Pour que la journée se passe au mieux, il est essentiel de bien s’hydrater et de manger équilibré le soir. Pour rompre...

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.

Faut-il faire du sport pendant le Ramadan ?

Est-il possible de pratiquer le sport pendant le mois de Ramadan ? La réponse est Oui. Mais des conseils pratiques sont à respecter pour bénéficier des bienfaits du sport et ne pas se créer des soucis de santé.

Opticalia renforce sa présence au Maroc

Cofides va allouer 750  000 euros sous forme de prêt à Opticalia pour renforcer sa filiale au Maroc. Spécialisé dans l’achat, la vente et la distribution d’articles optiques et de lunettes de soleil, le groupe est présent dans le royaume depuis 2020.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.