Diplomates dépouillés en Colombie : un coup monté par des services de renseignement ennemis ?

20 août 2022 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les services de renseignement ennemis seraient derrière l’affaire des diplomates marocains drogués et victimes d’un vol perpétré par deux prostituées. L’enquête ouverte au Maroc et en Colombie se poursuit.

L’hypothèse a été émise que des services de renseignement ennemis ont sollicité les services de deux prostituées pour voler et dépouiller les deux diplomates marocains, rapporte le quotidien Al Akhbar, précisant que les objets volés sont des affaires personnelles (deux smartphones contenant des copies des correspondances de l’ambassade du Maroc à Bogota (Colombie), une tablette et une somme d’argent. Seule l’enquête ouverte par le département de Nasser Bourita et les autorités colombiennes pourrait confirmer ou infirmer cette hypothèse.

À lire : Rappelés au Maroc, les diplomates drogués et dépouillés en Colombie risquent gros

Le ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a rappelé à Rabat les deux employés marocains – un conseiller à l’ambassade et un comptable – drogués et victimes d’un vol perpétré par deux jeunes escortes. Rentrés au Maroc, ils ont comparu devant un conseil de discipline. Une enquête est en cours pour déterminer des mesures supplémentaires et plus sérieuses à leur encontre. Ils risquent le licenciement et la fin pure et simple de leur carrière diplomatique.

Sujets associés : Colombie - Enquête - Vol

Aller plus loin

Diplomates marocains dépouillés en Colombie : un cas d’espionnage ?

Des sources diplomatiques marocaines estiment que les deux responsables de l’ambassade du Maroc à Bogota ayant été victimes de vol en août, auraient été plutôt espionnés par le...

Colombie : des diplomates marocains dépouillés après une soirée avec des femmes

Trois fonctionnaires de l’ambassade du Maroc en Colombie, parmi eux le Secrétaire de cette ambassade, ont été victimes d’un vol perpétré par au moins deux femmes.

Des Colombiens en prison au Maroc affirment être « battus et torturés »

Harold Barona, un Colombien originaire de la municipalité de Puerto Escondido, et ses compatriotes Nelson et Jair, ont été arrêtés par la police marocaine à leur arrivée à...

Casablanca : une bande de voleurs de semi-remorques épinglée

La police judiciaire de Bernoussi à Casablanca a mis la main sur trois individus soupçonnés d’appartenir à un vaste réseau de voleurs de camions-remorques.

Ces articles devraient vous intéresser :