Dominique Strauss-Kahn : Le Maroc, un espace d’opportunités d’investissement

13 mai 2023 - 18h30 - Economie - Ecrit par : S.A

Aux yeux de Dominique Strauss-Kahn (DSK), ex-directeur général du Fonds monétaire international (FMI), également ancien ministre français de l’Économie, des finances et de l’industrie, le Maroc est un espace d’opportunités d’investissement.

« Le Maroc dispose de grandes potentialités économiques et offre d’énormes opportunités d’investissements », a souligné DSK, le 11 mai dernier lors de la 2ᵉ édition des « Journées de la promotion et de l’investissement », tenue à Dakhla à l’initiative de l’Agence de promotion de la ville. Pour étayer son propos, il a rappelé que le royaume dispose de plus de 70 % des réserves mondiales en phosphate, faisant de lui le premier exportateur à l’échelle mondiale. Selon l’ex-patron du FMI, cette quantité importante de phosphate devrait offrir une opportunité pour aller de l’avant, permettre au Maroc de hisser davantage son économie nationale et aux entreprises marocaines d’investir en Afrique qui représente une réelle opportunité pour elles.

À lire : Le Maroc, une destination d’investissement pour les entreprises israéliennes

Lors de son intervention, DSK a également exposé le potentiel de l’hydrogène vert au Maroc et les opportunités offertes par le royaume, notamment dans le secteur énergétique. Il a notamment évoqué le projet de construction du gazoduc Nigeria-Maroc, qui traversera 13 pays le long de la côte atlantique. Ce mégaprojet aura un impact important sur le développement régional, ouvrant la voie à de nouvelles perspectives de coopération en Europe et dans le monde entier, note l’ancien directeur général du FMI.

À lire :Investissements directs des étrangers : le Maroc, 3ᵉ meilleure destination mondiale

La 2ᵉ édition des « Journées de la promotion et de l’investissement » a été placée sous le haut patronage du roi Mohammed VI. Mettre en avant les atouts et opportunités sectoriels de la région, débattre des moyens de revigorer et drainer les investissements, explorer les moyens de faciliter les investissements et d’accompagner les porteurs de projets étaient les objectifs poursuivis par l’Agence de promotion de Dakhla qui en est l’initiatrice.

Sujets associés : Investissement - FMI - Afrique - Dominique Strauss-Kahn

Aller plus loin

Le Maroc, une destination d’investissement pour les entreprises israéliennes

Le Maroc et Israël s’emploient à renforcer le partenariat commercial. Dans ce sens, il a été organisé lundi, à Tel-Aviv, une rencontre au cours de laquelle les opportunités...

Investissements directs des étrangers : le Maroc, 3ᵉ meilleure destination mondiale

Le Maroc fait partie des pays qui reçoivent le plus d’investissements directs étrangers (IDE) dans le monde, se positionnant à la troisième place d’un classement dominé par le...

Une réunion sur la promotion de l’investissement des MRE à Rabat

Le Maroc accorde une place de choix aux Marocains du monde dans le cadre de l’élaboration d’une nouvelle charte de l’investissement. Dans ce sens, une réunion a été organisée...

Dominique Strauss-Kahn : «  Je me sens très Marocain  »

Marié à une Marocaine, Dominique Strauss-Kahn réside depuis 15 ans au Maroc où il est entre autres le président de l’association « Mekkil’ » qui porte assistance aux victimes du...

Ces articles devraient vous intéresser :

La voiture 100% marocaine verra le jour en 2023

Le Maroc prévoit de fabriquer localement des voitures de marque marocaine. Le projet va démarrer à court terme et nécessitera un investissement 100% marocain.

Tournages de films au Maroc : chiffre d’affaires record pour le CCM en 2022

Très sollicité pour les tournages étrangers, le Maroc devrait renouer avec les bénéfices cette année. De nombreuses productions annulées en raison de la crise sanitaire et des mesures restrictives, sont de retour, selon le centre cinématographique...

Maroc : de nouveaux projets pour renforcer le « Made in Morocco »

Le Maroc poursuit sa marche vers la souveraineté industrielle. Mardi dernier, le gouvernement a procédé au lancement du 4ᵉ lot d’opportunités d’investissements, initiées dans le cadre de la banque à projets. Au total, 275 nouveaux projets ont été...

Transition énergétique : le Maroc sur la bonne voie

Dans un contexte difficile marqué par la crise énergétique et la flambée des prix, le Maroc est passé à la vitesse supérieure sur son chantier de la transition énergétique. Grâce à sa politique axée sur l’investissement privé dans le secteur, le...

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.

Cannabis : des entreprises étrangères attendent leur autorisation au Maroc

Suite à l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis, plusieurs investisseurs étrangers manifestent leur intérêt pour investir dans ce domaine au Maroc. Plus d’une dizaine d’entre eux attendent leurs autorisations, selon le député...

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Bientôt l’ouverture par Israël d’une mission commerciale au Maroc

L’évolution des relations commerciales entre Rabat et Tel Aviv et l’engouement des investisseurs incitent Israël à ouvrir prochainement une mission commerciale au Maroc.

Où va l’argent des Marocains du monde ?

Les transferts des MRE ont atteint des niveaux record ces dernières années, malgré la crise sanitaire du Covid-19 et la conjoncture économique. À fin 2022, ces envois pourraient s’élever à 100 milliards de dirhams, soit une hausse de 13% par rapport à...

Blachiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise (GAFI)

Après évaluation des dispositifs mis en place par le Maroc pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le groupe d’action financière (GAFI) a décidé de sortir le royaume de la liste grise.