Driss Basri : le goût de la trahison

10 novembre 2004 - 14h38 - Maroc - Ecrit par :

Driss Basri, homme fort de l’ancien roi du Maroc Hassan II, a été accusé mercredi de "félonie" dans la presse marocaine à la suite d’une interview critique vis-à-vis de l’attitude du royaume dans le dossier du Sahara.

Dans un entretien publié dans le quotidien espagnol La Razon, et reproduite en arabe dans l’hebdomadaire marocain Al Ayam, l’ancien ministre de l’Intérieur marocain se prononce notamment en faveur d’un référendum d’autodétermination pour décider du sort de cette ancienne colonie espagnole annexée en 1975 par le Maroc. Le royaume rejette ce projet onusien jugé "inapplicable".

M. Basri se transforme en "porte-parole d’Abdelaziz Bouteflika", le président algérien, estime le quotidien L’Opinion (nationaliste, gouvernemental) qui dénonce "la félonie" dans un éditorial au vitriol intitulé "le goût de la trahison". L’Algérie est le principal soutien du Front Polisario qui réclame l’indépendance du Sahara.

L’ancien ministre, limogé par le roi Mohammed VI peu après son intronisation en juillet 1999, et qui vit désormais à Paris, a invoqué la pensée de l’ancien roi Hassan II pour affirmer que le référendum d’autodétermination constitue "l’unique solution" au conflit. Les projets de "troisième voie" - entre rattachement au Maroc et indépendance - ne sont selon lui que "gesticulations".

"Driss Basri est le porte-étendard d’une nébuleuse" qui agit "sur mot d’ordre des services algériens", estime L’Opinion en allusion à l’appui d’Alger au front Polisario.

"Driss Basri n’en finit par de disjoncter", titre de son côté le quotidien Al Bayane (gauche, gouvernemental), dénonçant les propos tenus par l’ancien ministre, sur le même registre, dans une interview accordée à une radio algérienne.

L’ancien tout-puissant ministre de l’Intérieur de Hassan II, véritable homme fort du pays pendant près de trois décennies, avait déjà été vivement pris à partie dans la presse marocaine pour avoir employé, dans une récente déclaration à la chaîne Al Jazira, l’appellation onusienne "Sahara occidental" au lieu de "Sahara marocain" selon la pratique systématique de la diplomatie et des médias du royaume.

Afp

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Hassan II - Presse - Driss Basri - Sahara Marocain

Ces articles devraient vous intéresser :

« La marocanité du Sahara est irréfutable »

La souveraineté du Maroc sur le Sahara est irréfutable si l’on s’en tient aux documents royaux historiques, a affirmé jeudi Bahija Simou, la directrice des Archives royales, lors d’une conférence organisée par l’Association Ribat Al Fath pour le...

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Hassan II : Gilles Perrault, auteur de « Notre ami le roi » est décédé

L’écrivain et militant Gilles Perrault, connu notamment pour son ouvrage « Notre ami le roi », sur le roi Hassan II, est décédé à l’âge de 92 ans d’un arrêt cardiaque, selon des informations communiquées par sa famille.

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.