Des élus vent debout contre le retour des « sabots » à Rabat

27 janvier 2023 - 14h35 - Maroc - Ecrit par : S.A

Des élus s’opposent à la décision de la maire de Rabat, Asmaa Rhlalou, relative à la relance des activités de la société « Rabat Parking » et à l’autorisation de l’immobilisation des véhicules par sabots.

« Le conseil d’administration de la société « Rabat Parking » a désigné les éléments de la police administrative qui ont prêté serment devant le tribunal administratif. Du coup, ladite société va reprendre la gestion des parkings comme elle le faisait avant la décision de l’ancien maire d’interdire l’immobilisation des véhicules », a annoncé le maire de Rabat, Asmaa Rhlalou, rappelant que le conseil de la ville détient 51 % du capital de la société « Rabat Parking » contre 49 % à la CDG.

À lire : Rabat renoue avec le stationnement payant et l’immobilisation des véhicules par sabots

À peine annoncée, cette décision a du mal à passer. Les conseils d’arrondissement d’Agdal-Riad et Hassan l’ont purement et simplement rejetée, fait savoir le quotidien arabophone Al Akhbar. Selon eux, « le retour à l’immobilisation des véhicules vise à dynamiser la société « Rabat Parking », menacée de faillite ». De plus, les arrondissements concernés, notamment celui de Hassan, abritent des complexes résidentiels et non des administrations et des services publics.

À lire : Rabat : le tribunal interdit la pose de sabots sur les voitures

Soulignant que cette décision contraindrait les habitants à payer, chaque jour, des frais de stationnement à Rabat Parking », ces élus évoquent les conséquences qu’elle pourrait engendrer. Selon eux, le retour des « sabots », pourrait être à l’origine de conflits entre les citoyens, « Rabat Parking » et la mairie.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Asmaa Rhlalou

Aller plus loin

Rabat : le tribunal interdit la pose de sabots sur les voitures

Le tribunal administratif de Rabat a connu de quatre affaires dont les jugements ont été prononcés lundi dernier. Dans ces affaires qui opposent SOMAGEC aux automobilistes...

Tanger dit adieu aux « sabots » de stationnement

C’est la fin de l’utilisation des « sabots » servant à immobiliser les véhicules dont les propriétaires ne paient pas les droits de stationnement à Tanger. Ainsi en ont décidé...

Les sabots et horodateurs, désormais un lointain souvenir à Marrakech

Les automobilistes de Marrakech ne seront plus immobilisés par la pose du sabot en 2020. Ce revirement fait suite à la libération du dernier point de stationnement en zone...

Un SMS pour payer son stationnement à Fès

À compter du mois d’octobre, le paiement des droits de stationnement se fera par SMS. Selon la SDL, structure en charge de la gestion du stationnement à Fès, le projet sera...

Ces articles devraient vous intéresser :