Emmanuel Macron plaide pour l’enseignement de la langue arabe dans les écoles

4 octobre 2020 - 08h00 - France - Ecrit par : I.L

Le président français Emmanuel Macron, lors de son discours dans les Yvelines, ce vendredi, a décidé de l’introduction de la langue arabe dans le programme scolaire.

« Enseigner davantage la langue arabe à l’école ou dans un périscolaire que nous maîtrisons car notre jeunesse est aussi riche de cette culture plurielle. L’État doit également s’engager et soutenir ce qui doit, dans notre pays, permettre de faire émerger une meilleure compréhension de l’islam.", a proposé le chef de l’Etat français lors de son discours. L’objectif de cette décision est d’éviter que certains jeunes, désireux d’apprendre cette langue ne soient "manipulés" ou tombent dans le piège "des associations qui leur proposent le pire".

Pour réussir ce challenge, Emmanuel Macron a annoncé la création d’un institut scientifique d’islamologie et de postes supplémentaires dans l’enseignement supérieur.

Aussi a-t-il proposé de rendre l’école obligatoire dès l’âge de 3 ans. A l’en croire, il s’agit d’une nécessité. « J’ai pris une décision sans doute l’une des plus radicales depuis les lois de 1882 et celles assurant la mixité scolaire entre garçons et filles en 1969. Et les écoles hors contrat feront l’objet d’un contrôle renforcé ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Education - Islam - Emmanuel Macron

Aller plus loin

Tahar Ben Jelloun pour l’apprentissage de l’arabe à l’école

L’écrivain franco-marocain Tahar Ben Jelloun s’invite dans le débat sur l’apprentissage de l’arabe à l’école. Il a déclaré sur Europe 1 que l’intégration de l’arabe dans...

France : enseignement de l’arabe dès l’école élémentaire

La publication d’un décret du 30 avril par Emmanuel Macron, Edouard Philippe et Jean-Yves Le Drian, rend effectif l’enseignement de la langue arabe dès l’école élémentaire en...

Le seul établissement secondaire musulman de Paris sommé de fermer

L’État français a décidé de la fermeture du collège-lycée MHS Paris, seul établissement secondaire musulman de la ville, pour des raisons de sécurité. 110 élèves se retrouvent...

France : Jack Lang veut promouvoir la langue arabe

L’ancien ministre français de la Culture envisage de faire de la langue arabe un des "piliers du plurilinguisme". Son souhait est de lui redonner son prestige et éviter qu’on...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le ramadan commence jeudi au Maroc (Officiel)

Le mois de ramadan de l’année 1444 de l’hégire débutera ce jeudi 23 mars au Maroc, vient d’annoncer le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2024 au Maroc

Quelques jours après la célébration de l’Aïd El Fitr marquant la fin du mois de ramadan, les musulmans sont fixés sur la date de l’Aïd al-Adha.

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus d’égalité entre l’homme et la femme dans le cadre de la réforme du Code de la...

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...

Visite de Macron au Maroc : Rabat contredit Paris

La visite du président français Emmanuel Macron au Maroc, évoquée par la cheffe de la diplomatie française, Catherine Colonna, dans une interview, « n’est pas à l’ordre du jour et n’est pas programmée », a affirmé une source gouvernementale marocaine à...

Maroc : les salaires des imams vont augmenter

Les imams au Maroc verront leur allocation augmenter de façon progressive pendant les quatre prochaines années. Le roi Mohammed VI en a donné l’instruction, selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques

Le Magazine Marianne censuré au Maroc

L’hebdomadaire français Marianne (numéro 1407) a été interdit de distribution au Maroc, en raison d’un dessin caricatural jugé offensant pour le prophète Mohammad.

Hajj : une clause "anti-protestation" fait polémique au Maroc

L’introduction par le ministère des Habous et des Affaires islamiques dirigé par Ahmed Taoufiq d’une clause qui oblige le pèlerin marocain pour le hajj 2024, un des cinq piliers de l’islam, « à ne pas protester même en cas de retard de l’avion », fait...