Nouvel accord France-Maroc sur l’enseignement de l’arabe

18 décembre 2020 - 13h00 - France - Ecrit par : G.A

L’accord signé entre le Maroc et la France sur l’enseignement de la langue arabe s’est invité au Conseil de gouvernement, jeudi. Réuni sous la présidence de Saad Dine El Othmani, le Conseil s’est penché sur l’enseignement de la langue arabe dans le cadre des Enseignements internationaux de langues étrangères (EILE) en France.

Selon l’accord signé le 06 octobre 2020 et présenté par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, la langue arabe peut être enseignée dans les écoles publiques française.

L’initiative se fera en partenariat avec le gouvernement du Royaume du Maroc, à condition qu’il soit conforme aux principes généraux de l’éducation nationale française. C’est ce qu’a déclaré le ministre de l’Éducation nationale, Porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi, dans un communiqué lu lors d’un point de presse à l’issue du Conseil.

Sujets associés : France - Education - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

Il faut rendre sa dignité à la langue arabe en France

Pour la France, l’arabe n’est pas une langue comme les autres. Le sort fait à cette langue préoccupe Nabil Wakim qui, dans L’Arabe pour tous. Pourquoi ma langue est taboue...

L’enseignement de l’arabe divise toujours les Français

L’enseignement de l’arabe dans les écoles françaises a pendant longtemps été perçu comme l’enseignement du Coran aux élèves. Cette fois, c’est la proposition d’Emmanuel Macron,...

Tahar Ben Jelloun pour l’apprentissage de l’arabe à l’école

L’écrivain franco-marocain Tahar Ben Jelloun s’invite dans le débat sur l’apprentissage de l’arabe à l’école. Il a déclaré sur Europe 1 que l’intégration de l’arabe dans...

L’École Supérieure de Journalisme de Paris démarre la première formation à distance au Maroc

L’École Supérieure de Journalisme de Paris (ESJ) a décidé d’ouvrir sa première formation en journalisme et communication «  SSJC  » à distance en langue arabe. Une décision qui...

Ces articles devraient vous intéresser :

Voici la liste des hauts fonctionnaires nommés par le roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination de plusieurs hauts fonctionnaires lors du Conseil de gouvernement présidé au palais royal de Rabat.

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

La salaire minimum augmente de 5% au Maroc

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi, un décret portant augmentation immédiate du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du Salaire minimum agricole garanti (SMAG) en accord avec les négociations menées avec les syndicats.

Nabyl Lakhdar n’est plus directeur de l’administration de la douane

Le gouvernement a annoncé la nomination de Nabyl Lakhdar, ancien directeur général de l’administration de la Douane, au poste de Secrétariat général du ministère de l’Économie et des Finances.

#AkhannouchGetOut : le hashtag devenu viral sur les réseaux sociaux

Au Maroc, la colère monte contre le chef de gouvernement Aziz Akhannouch à cause de la hausse des prix des produits de grande consommation, notamment le carburant. Bon nombre d’internautes marocains continuent de réclamer son départ.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Maroc : voici le calendrier scolaire et des examens

Le calendrier de l’année scolaire 2022-2023 pour l’enseignement primaire, collégial, secondaire et le brevet de technicien supérieur (BTS) a été publié, par le ministère en charge de l’Éducation. En voici le détail.

Maroc : forte augmentation des salaires des médecins

À compter de janvier 2023, les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes verront leurs salaires augmenter de plus de 3 000 DH. Une augmentation qui entre dans le cadre des réformes opérées par le gouvernement et portant statut particulier de ce...

Le Maroc pourrait taxer les superprofits des distributeurs pétroliers

Sur recommandation du Conseil de la concurrence, le gouvernement envisage d’inclure dans le projet de loi de finances 2023, l’instauration d’une taxe exceptionnelle sur les superprofits des distributeurs pétroliers.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.