Recherche

« Séparatisme » islamiste : Emmanuel Macron recadre Financial Times

© Copyright : DR

6 novembre 2020 - 12h20 - Monde

Le chef de l’Etat Emmanuel Macron a recadré le quotidien britannique « Financial Times », qui l’a « accusé de stigmatiser, à des fins électorales, les Français musulmans ».

Dans un long droit de réponse adressé au quotidien britannique, jeudi 5 novembre 2020, le président de la République française a rappelé ses propos tenus le mois dernier lors de la cérémonie d’hommage au professeur décapité et qui ont été mal interprétés. Selon Emmanuel Macron, « la France se bat contre le séparatisme islamiste, jamais contre l’islam ». « Je ne laisserai personne affirmer que la France, son Etat, cultive le racisme vis-à-vis des musulmans. », a-t-il précisé.

Pour le président de la République, son combat contre le « séparatisme islamiste » est tout sauf une bataille contre l’islam. Dans sa tribune au média britannique, le président français a également évoqué les multiples attentats ayant ciblé la France depuis l’acte terroriste de Charlie Hebdo en 2015 et qui ont fait 300 morts et plusieurs blessés. A en croire le président Macron, « la France est attaquée pour ses valeurs, la laïcité, la liberté d’expression, et qu’elle « ne cédera rien ».

Le chef de l’Etat a rappelé les cas de « séparatisme » islamiste. « Dans certains quartiers autant que sur Internet, des groupes liés à l’islam radical enseignent aux enfants de France la haine de la République, appellent à ne pas respecter les lois. Allez visiter les quartiers où des petites filles de 3 ou 4 ans portent le voile intégral » et « [sont] élevées dans un projet de haine des valeurs de la France », a-t-il soutenu avant d’ajouter que la France compte lutter contre ces fléaux et non contre l’Islam.

Mots clés: France , Emmanuel Macron

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact