France : vers l’interdiction du voile chez les mineures ?

17 janvier 2021 - 18h00 - France - Ecrit par : S.A

En prélude à l’examen du projet de loi confortant le respect des principes de la République en commission de l’Assemblée nationale à partir de lundi 18 janvier 2021, Aurore Bergé et un autre élu LREM ont déposé deux amendements visant à interdire le port du voile chez les mineures. L’initiative suscite l’agacement du gouvernement.

Ces deux amendements visent à « interdire le port de tout signe religieux ostensible par les mineurs dans l’espace public », et à « interdire le port de tout habit ou vêtement qui signifierait pour les mineurs l’infériorisation de la femme sur l’homme », rapporte Le Parisien. En clair, il s’agit d’interdire le port du voile chez les petites filles, car il « ne doit pas y avoir de tabou », estime l’élue.

« C’est insupportable de voir une fille de 5 ans porter un voile, et ce projet de loi nous permet de légiférer. Alors pourquoi n’irions-nous pas au bout de nos convictions ? C’est notre rôle de législateur de protéger les plus vulnérables, soutient la députée des Yvelines. Nous devrions tous être d’accord pour mettre fin à une pratique insupportable qui est une atteinte claire aux droits élémentaires des enfants. Nous en avons l’occasion dans ce texte. »

Cette prise de position va à l’encontre de la position du gouvernement. Le président de la République, Emmanuel Macron avait entre-temps indiqué que cette disposition « n’a rien à voir » dans le projet de loi. « Le danger, c’est de détourner le débat sur cette question qui n’a pas lieu d’être aujourd’hui », a-t-il alerté, lors d’un récent séminaire gouvernemental. « Sur le fond, ça n’a pas de rapport. Et cela peut amener une stigmatisation des musulmans, alors que l’on a répété à de multiples reprises que ce n’était pas un texte contre la religion musulmane », s’agace un pilier de l’exécutif.

« Le voile n’est qu’un élément de pollution médiatique et politique du texte. Il ne faudrait pas que le projet de loi sur les séparatismes devienne un projet de loi sur le voile dans l’opinion. On va hystériser tout le monde. Puis la droite et l’extrême droite vont s’engouffrer dedans », a dit un des membres du gouvernement lors d’une réunion hors agenda autour de Jean Castex. Celui-ci appelle d’ailleurs la majorité à « rester soudée et à faire bloc pour éviter que la polémique s’emballe ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Enfant - Voile islamique

Aller plus loin

France : les amendements contre le port de voile pour les mineures rejetés

La commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi « confortant les principes républicains » a jugé irrecevables les deux amendements de la députée Aurore Bergé et d’un...

L’islam, « bête noire qu’on doit éradiquer » (vidéo)

La question du port de voile a fait l’objet de débats à l’Assemblée nationale lors de l’examen de la loi « confortant le respect des principes de la République ». La députée...

Emmanuel Macron attend des responsables musulmans une « charte des valeurs républicaines »

Les dirigeants du culte musulman ont présenté mercredi dernier au président français Emmanuel Macron, à sa demande, le plan d’un conseil national des imams. Ce conseil aura pour...

France : « Certains députés ont l’obsession des femmes voilées »

À l’heure où le « projet de loi confortant le respect des principes de la République » fait polémique, François Cormier-Bouligeon, député (LREM) dénonce l’obsession que certains...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Le hijab sur les podiums, témoignage de Mariah Idrissi

La Londonienne d’origine pakistanaise et marocaine Mariah Idrissi, premier mannequin en hijab à prendre part à une campagne publicitaire, se dit persuadée que malgré certaines pressions, la mode pudique va continuer à se développer.

Le hijab sur la pelouse : la Marocaine Nouhaila Benzina fait réagir la planète football

Le prédicateur marocain Ahmed Raissouni a pris la défense de la défenseure marocaine Nouhaila Benzina, première joueuse à porter le voile lors d’une coupe du monde féminine. Elle est la cible des extrémistes.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Le mariage des enfants légalisé au Maroc ? une photo sème le doute

La publication d’une image montrant des fillettes prétendues marocaines en robe de mariage tenues par la main par des hommes âgés est devenue virale sur les réseaux sociaux. Certains affirment que cela s’est produit au Maroc. Qu’en est-il vraiment ?

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : l’État «  adopte  » les enfants devenus orphelins après le séisme

Le Maroc va procéder au recensement de tous les enfants devenus orphelins après le séisme du 8 septembre et leur accorder le statut de « pupille de la nation ».

Nisrine Marabet, 14 ans, disparue en Belgique

Child Focus, l’organisation belge dédiée à la protection de l’enfance, a lancé un avis de recherche suite à la disparition inquiétante de Nisrine Marabet, une jeune fille de 14 ans. Nisrine a été vue pour la dernière fois le dimanche 30 avril à...