Distinction d’un enseignant marocain créateur d’une ardoise interactive

17 septembre 2019 - 21h30 - Maroc - Ecrit par : K.B

Lors de la compétition "Global teacher conclave & Awards 2019", organisée en Inde, un enseignant marocain a reçu le Prix de "l’instituteur mondial", pour la création d’une ardoise interactive.

L’enseignant Abdellah Wahbi, qui occupe le poste d’instituteur dans une école primaire à Tiznit, a été distingué en Inde, en fin de semaine dernière, fait-il part sur son compte Facebook.

Exerçant dans une école au milieu d’une zone montagneuse enclavée, l’instituteur a créé une ardoise interactive dont le prix ne dépasse pas 600 dirhams, en dépit du manque de moyens.

Le Prix, "Instituteur mondial", est une reconnaissance des efforts déployés par l’enseignant, dans le cadre de l’intégration des Technologies de l’Information et de la communication (Tic) à l’enseignement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Prix - Education - Distinction - Tiznit

Aller plus loin

Une chercheuse marocaine distinguée en Allemagne

La chercheuse marocaine, Karima El Azhary, fait partie des 25 récipiendaires internationaux des Green talents 2019. Il s’agit d’un programme que le Ministère fédéral de...

La NASA décerne la médaille du service public au Marocain Kamal Oudrhiri

Kamal Oudrhiri a été récompensé par la prestigieuse Médaille du Service exceptionnel, pour ses performances et les multiples contributions de ce scientifique aux projets et aux...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Au Maroc, les élèves fêtent la fin d’année scolaire en déchirant leurs cahiers

Au Maroc, des scènes des élèves déchirant leurs cahiers et livres pour annoncer la fin de l’année scolaire, se sont reproduites.

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.