Taroudant : suspension de l’enseignant accusé d’avoir violenté son élève

16 janvier 2020 - 09h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’enseignant accusé d’avoir violenté une fillette de 8 ans, en deuxième année du primaire au groupe scolaire Aourir, dans la commune rurale de Bounrar, a été suspendu à titre préventif, mercredi 15 janvier 2020. Ainsi en a décidé le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Il a été décidé de suspendre l’enseignant "jusqu’à ce que la vérité soit pleinement révélée et que l’enquête judiciaire soit terminée", ont confié des sources du ministère de l’Éducation à Hespress.

Suite à la violence physique dont a été victime l’écolière, la direction régionale du ministère à Taroudant, avait pris la résolution de mettre en place une "commission quadruple de cadres pédagogiques de suivi avec le responsable de l’Observatoire régional contre la violence en milieu scolaire, pour mener une recherche approfondie".

Mardi, le procureur général du roi près du tribunal de première instance de Taroudant a décidé de poursuivre l’enseignant, accusé en état d’arrestation, et de le convoquer à la première audience de son procès le même jour.

De son côté, l’enseignant mis en examen rejette en bloc toutes les accusations portées contre lui par la famille de l’écolière. Celui-ci aurait parlé aux autorités des confessions que lui auraient faites l’élève au sujet des "mauvais traitements infligés par sa mère, qui a tenté de lui faire porter l’accusation", indiquent les mêmes sources.

Sujets associés : Taroudant - Education - Enfant - Violences et agressions

Aller plus loin

Beni-Mellal : frappé par une enseignante, un élève dans un état critique

La police a interpellé une institutrice d’une école privée de Béni Mellal pour violences envers un élève mineur. Les parents ont porté plainte et une enquête a été ouverte.

Un enseignant marocain au cœur d’un scandale sexuel

Les éléments de police de Kelaâ des Sgharna ont interpellé, mercredi 3 février, un instituteur, accusé d’avoir abusé sexuellement de plusieurs de ses élèves. Le quadragénaire...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.