Beni-Mellal : frappé par une enseignante, un élève dans un état critique

14 janvier 2022 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

La police a interpellé une institutrice d’une école privée de Béni Mellal pour violences envers un élève mineur. Les parents ont porté plainte et une enquête a été ouverte.

D’après le quotidien Assabah, qui relate les faits, l’élève a reçu un coup à la tête, ce qui a entrainé une perte de connaissance, puis son transfert aux urgences de l’hôpital régional de Béni-Mellal.

« Son état critique a demandé son évacuation vers l’hôpital Universitaire des Enfants Abderrahim Harouchi, à Casablanca, où il a été pris en charge par une équipe médicale », poursuit le journal.

A lire  : Taroudant : suspension de l’enseignant accusé d’avoir violenté son élève

Saisie par les parents de la victime, la police judiciaire a interpellé puis auditionné l’institutrice. Elle a été placée en garde à vue pour les besoins de l’enquête diligentée par le parquet.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Education - Beni Mellal - Arrestation

Aller plus loin

Maroc : un professeur agresse violemment un élève

Un professeur d’éducation islamique d’un collège préparatoire situé à Ifrane Atlas Saghir, province de Guelmim, a fait l’objet d’une vive polémique après avoir agressé un de ses...

Réaction du ministère de l’Éducation après l’agression d’un enseignant à Berrechid

Suite à l’agression physique d’un enseignant dans un établissement primaire à Berrechid, le ministre de l’Éducation nationale, Chakib Benmoussa, a vivement réagi, condamnant...

Taroudant : suspension de l’enseignant accusé d’avoir violenté son élève

L’enseignant accusé d’avoir violenté une fillette de 8 ans, en deuxième année du primaire au groupe scolaire Aourir, dans la commune rurale de Bounrar, a été suspendu à titre...

La majorité des élèves marocains a du mal à lire et écrire

Les élèves marocains ont des difficultés à acquérir des compétences de base. 70 % d’entre eux ont encore du mal à lire et à écrire.

Ces articles devraient vous intéresser :

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

Au Maroc, les élèves fêtent la fin d’année scolaire en déchirant leurs cahiers

Au Maroc, des scènes des élèves déchirant leurs cahiers et livres pour annoncer la fin de l’année scolaire, se sont reproduites.

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.

La chanteuse Mariem Hussein au cœur d’une nouvelle polémique

Des internautes marocains se sont indignés des propos de la chanteuse et actrice marocaine Mariem Hussein sur l’éducation sexuelle.