Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

5 février 2024 - 07h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs droits et devoirs.

Ce « passeport » ou « guide » pourrait également contenir des données et informations à caractère culturel et juridique, de même que des informations sanitaires relatives notamment à la santé reproductive, la planification familiale, la prévention des maladies sexuellement transmissibles, la santé mentale en lien avec la vie de couple.

À lire : Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le CESE recommande d’intégrer ce document dans les mécanismes de mise en œuvre d’une politique familiale qui sensibilise sur la responsabilité des parents envers les enfants et les droits de ceux-ci. Cette recommandation fait suite à la demande du président de la Chambre des représentants datée du 13 novembre 2023, sollicitant un avis du Conseil sur le « mariage des filles et ses effets néfastes sur leur situation économique et sociale », dans le cadre des consultations en vue de la révision du Code de la famille.

À lire : Maroc : pour le CESE, il est temps de réformer le code de la famille

Dans un précédent rapport intitulé « Que faire, face à la persistance du mariage d’enfants au Maroc  » publié en 2019, le CESE recommandait de mettre fin au mariage des enfants sous toutes ses formes, appelant à l’adoption d’un cadre légal conforme à la Constitution et aux conventions internationales ratifiées par le Maroc, ainsi qu’à la mise en œuvre durable et intégrée des politiques publiques visant à éliminer cette pratique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Moudawana (Code de la famille) - Mariage forcé - Enfant - Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE)

Aller plus loin

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Maroc : Les mères libérées de l’autorisation paternelle pour les passeports des mineurs

Aux yeux de Mounya Allali, chercheur en sciences humaines et Conseillère en relations avec les universités arabes en Italie, la levée par le ministère de l’Intérieur de...

Maroc : pour le CESE, il est temps de réformer le code de la famille

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a affirmé dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la femme, que le moment est venu de réviser le...

Passeport des enfants : les Marocaines n’ont plus besoin de l’autorisation du père

C’est désormais officiel. Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a confirmé la levée de l’obligation pour la mère (femme marocaine) résidant au Maroc ou à l’étranger de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Maroc : l’État «  adopte  » les enfants devenus orphelins après le séisme

Le Maroc va procéder au recensement de tous les enfants devenus orphelins après le séisme du 8 septembre et leur accorder le statut de « pupille de la nation ».

Nisrine Marabet, 14 ans, disparue en Belgique

Child Focus, l’organisation belge dédiée à la protection de l’enfance, a lancé un avis de recherche suite à la disparition inquiétante de Nisrine Marabet, une jeune fille de 14 ans. Nisrine a été vue pour la dernière fois le dimanche 30 avril à...

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus d’égalité entre l’homme et la femme dans le cadre de la réforme du Code de la...

Maroc : la grande réforme du Code de la famille est lancée

Suite aux instructions du roi Mohammed VI, le gouvernement d’Aziz Akhannouch s’active pour la réforme du Code de famille.

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.