Nouveaux rebondissements dans l’affaire d’escroquerie de Renault-Tanger

30 octobre 2020 - 20h30 - Maroc - Ecrit par : K.B

28 individus ont comparu devant le Procureur général près la Cour d’appel de Tanger, en attendant d’être traduits devant la chambre criminelle pour les délits de constitution d’un réseau criminel, vol qualifié, abus de confiance et recel.

Le 17 octobre dernier, une unité de la Gendarmerie royale avait réussi à intercepter un camion chargé de pièces de rechange à la sortie de l’usine Renault-Nissan à Tanger-Med. Deux individus, impliqués dans cette opération, étaient sur le point de détourner près de 3 millions de dirhams de marchandises.

Le coup de filet des gendarmes est intervenu quelques jours après le démantèlement d’un réseau criminel composé de 26 individus, dont plusieurs employés de l’usine Renault. Les mis en cause n’étaient pas à leur premier vol, collaboraient avec une bande de receleurs.

L’enquête, menée par la brigade nationale de la police judiciaire, s’est soldée par l’arrestation de 6 individus dans un premier temps. Leurs révélations ont permis de démanteler le reste du réseau criminel, en plus des dizaines de receleurs à travers le royaume.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Renault Tanger - Escroquerie

Aller plus loin

L’usine Renault à Tanger victime d’un vol

Les éléments des Douanes et de la Gendarmerie royale ont mis en échec une opération de détournement de pièces de rechange à la sortie de l’usine Renault à Tanger. 3 millions de...

Un faux commissaire interpellé à Meknès

La police judiciaire de Meknès a, en coordination avec son homologue de Rabat, procédé à l’arrestation d’un homme et d’une femme qui étaient recherchés pour vol, escroquerie et...

Renault ne produira pas de Kangoo au Maroc

Renault, qui dévoilera son plan d’économie le 29 mai, prévoit de fabriquer un Kangoo low-cost au Maroc. Ce n’est rien d’autre que Dacia Dokker qui sera vendu sous la marque...

Renault suspend ses investissements au Maroc

Face à l’aggravation de sa situation économique, le constructeur automobile français, Renault, entend suspendre ses projets d’extension d’usines au Maroc et en Roumanie.

Ces articles devraient vous intéresser :

17% des voitures Renault vendues dans le monde ont été produites au Maroc

Renault Group Maroc franchit en avance ses objectifs d’intégration locale et de sourcing local, dépassant ainsi les engagements de l’écosystème Renault. En effet, avec un taux d’intégration locale, hors mécanique, atteignant 65,2 % en 2022 pour un...

Le Maroc veut produire un million de voitures par an

Un million de voitures produites par an au Maroc. C’est l’objectif du ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, d’ici 2030.

La future Dacia C-Néo fabriquée au Maroc ?

Dacia élargira sa gamme en 2026 avec une voiture familiale hybride 4x4 baptisée C-Néo qui disposera également d’une version berline. Le véhicule sera probablement fabriqué au Maroc.