Espace maritime : le Parlement canarien veut empêcher le Maroc de délimiter ses eaux

2 février 2020 - 12h00 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

La motion d’un groupe parlementaire contre la décision du gouvernement marocain de délimiter ses eaux territoriales, a été approuvée par le Parlement des îles Canaries. Il est demandé au gouvernement espagnol d’adopter une position "ferme" dans ce dossier.

Proposée par les partis Nueva Canarias, PSOE et Podemos, cette motion a recueilli 18 voix pour, six contre et deux abstentions. Selon la motion en question, rapportée par le média espagnol El Diario, le Parlement des îles Canaries a marqué son "rejet total" de ce que tous désignent par une "décision unilatérale" du Maroc d’élargir son espace maritime dans les eaux canariennes et sahraouies". Pour ces parlementaires, n’ayant pas engagé des négociations au préalable, la démarche du Maroc "porte atteinte aux droits légitimes" des îles Canaries.

Par ailleurs, en plus d’exiger une réaction ferme de la part du gouvernement espagnol dans ce dossier, la motion envisage de saisir le Conseil de sécurité européen et la Commission européenne aux fins d’exiger du Maroc le "strict respect du droit international".

Pourtant, cette attitude du Parlement canarien prend à contre-pied, la réaction officielle de l’Espagne, exprimée récemment par la ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’UE et de la coopération. En effet, au cours de sa visite officielle à Rabat, Arancha González Laya avait reconnu au Maroc, le plein droit de délimiter son espace maritime.

Au cours d’une conférence de presse, animée avec son homologue marocain, Nasser Bourita, Arancha González Laya avait affirmé que le Maroc avait le droit de délimiter son espace maritime dans le respect des dispositions de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer selon le droit international. La cheffe de la diplomatie espagnole avait au passage rappelé au Maroc, son "engagement à ne pas imposer un quelconque fait accompli, ni des mesures unilatérales".

Faut-il le rappeler, le 16 décembre dernier, Nasser Bourita déclarait que le Maroc se tenait "disposé à un dialogue constructif de nature à aboutir à des compromis globaux et équitables, sur la base de l’intérêt mutuel".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Iles Canaries - Nasser Bourita

Aller plus loin

Le parti canarien alerte sur les envies annexionnistes du Maroc

Le président de Nueva Canarias (NC), Román Rodríguez, a attiré samedi l’attention du gouvernement espagnol sur la persistance des envies annexionnistes du Maroc sur Ceuta,...

Maroc : la pêche victime du coronavirus

Entre baisse de volumes et des valeurs marchandes, la pêche au Maroc est affectée par la crise sanitaire liée au Covid-19 et la sécheresse.

Lois maritimes marocaines : l’Espagne prend acte

L’Espagne a pris acte de la promulgation de la loi de délimitation maritime par le Maroc. Pour la ministre des Affaires étrangères de l’UE et de la coopération, Arancha González...

Ces articles devraient vous intéresser :

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, la jugeant « inappropriée » après la récente...

Le Maroc et le Cambodge veulent organiser un forum d’affaires

En marge de la visite de Prak Sokhonn, vice-premier ministre et ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale du royaume du Cambodge au Maroc, il a été décidé de l’organisation d’un forum d’affaires.

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Consulats à l’étranger : le Maroc passe de la location à l’achat

Afin de rationaliser les dépenses et atténuer les coûts élevés des locations à l’étranger, le ministère marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a mis en place un plan stratégique.

Les Marocains du monde, au cœur d’une importante réunion à Rabat

Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, a présidé la dixième réunion de la Commission ministérielle dédiée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE)à Rabat hier, jeudi. Dans le cadre de cette réunion, il a mis en avant l’engagement du...

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Le nouveau modèle dédié aux MRE bientôt une réalité

Le processus pour la réalisation d’un nouveau modèle dédié aux Marocains de l’étranger se poursuit. Mardi, les différents comités thématiques ont déposé leurs premières propositions lors d’une rencontre tenue à Rabat et présidée par le ministre des...