Eaux territoriales : ce que l’Espagne attend du Maroc

19 décembre 2019 - 14h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

Le Maroc a décidé de délimiter le tracé de ses eaux territoriales à travers l’approbation de deux textes importants. Cette décision a fait réagir l’Espagne qui entend signer un "accord mutuel" avec le royaume, afin de résoudre ce sempiternel problème des frontières maritimes.

Projet n° 37-17 et projet n°38-17. Ce sont les deux textes que la Commission des affaires étrangères du Parlement marocain a approuvés, lundi 16 décembre. Le Maroc, à travers l’approbation de ces deux textes, fixe ses frontières maritimes avec l’Espagne et la Mauritanie et déclare sa souveraineté sur les eaux territoriales du Sahara, est-il précisé.

Pour Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, ces deux textes sont "historiques" et "souverains", en ce sens que les 12 milles d’eaux territoriales seront délimités, en plus des 200 milles de la zone économique exclusive et des 350 milles du plateau continental. L’objectif est d’adapter les lois marocaines à la Convention de Nations unies sur le droit de la mer.

Côté espagnol, le gouvernement de Pedro Sánchez "a opté pour la prudence – compte tenu de l’importance de Rabat dans le contrôle de l’immigration – mais sans cacher qu’il s’attend à des négociations avec le Maroc pour régler ce sujet", relève El País. Fernando Clavijo, représentant de la Coalition canarienne dans le Sénat, lui, a présenté une question écrite à la chambre haute. Il a demandé au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération de clarifier la position du gouvernement sur la mesure marocaine de délimiter "unilatéralement" son espace maritime .

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Mauritanie - Nasser Bourita - Parlement marocain

Aller plus loin

Les eaux du Sahara, pomme de discorde entre le Maroc et l’Espagne

Le groupe de travail chargé de délimiter les eaux territoriales entre le Maroc et l’Espagne se réunira dans les prochains jours, conformément à l’accord conclu lors de la visite...

Le Maroc accusé de bloquer la délimitation des espaces maritimes avec l’Espagne

Le Maroc et l’Espagne ont engagé les pourparlers en vue de la délimitation de leurs espaces maritimes du côté des îles Canaries, mais le processus semble souffrir de lenteur....

Maroc-Espagne : la réactivation du groupe de travail sur la délimitation des espaces maritimes saluée

Le président des Îles Canaries, Ángel Víctor Torres (PSOE), a salué la décision des gouvernements espagnol et marocain de réactiver le groupe de travail sur la délimitation des...

L’Espagne suit de près l’exploration pétrolière du Maroc près des îles Canaries

Le gouvernement espagnol a assuré qu’il suit « de près » l’exploration pétrolière envisagée par le Maroc au large de Tarfaya, près des îles Canaries et qui pourrait nuire aux...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Consulats à l’étranger : le Maroc passe de la location à l’achat

Afin de rationaliser les dépenses et atténuer les coûts élevés des locations à l’étranger, le ministère marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a mis en place un plan stratégique.

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Le nouveau modèle dédié aux MRE bientôt une réalité

Le processus pour la réalisation d’un nouveau modèle dédié aux Marocains de l’étranger se poursuit. Mardi, les différents comités thématiques ont déposé leurs premières propositions lors d’une rencontre tenue à Rabat et présidée par le ministre des...

Maroc : une centaine de nouveaux trains à acquérir

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé l’acquisition progressive de 100 nouveaux trains fabriqués localement, et ceci dans les 10 prochaines années.

Maroc : les discours radicaux dans les mosquées inquiètent

La députée du parti Fédération de la Gauche démocratique, Fatima Tamni, a interpelé le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, au sujet de l’exploitation des tribunes des mosquées pour diffuser des discours radicaux contre les...

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.

27 000 Marocains ont quitté le Maroc en 2022 pour travailler à l’étranger

Quelque 27 000 Marocains ont quitté le pays en 2022, selon le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. Ce sont des départs réguliers via des canaux officiels.