Espace maritime : le Maroc a-t-il reculé face à la pression espagnole ?

23 décembre 2019 - 15h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

L’adoption des deux projets de loi 37-17 et 38-17 relatifs à la délimitation de l’espace maritime du Maroc sur l’Océan Atlantique et la Méditerranée n’est plus inscrite à l’ordre du jour de la séance plénière du lundi 23 décembre de la chambre des représentants. Elle a été reportée sine die.

"Nous avons tout préparé pour que les députés débattent et adoptent ces deux projets de loi présentés au Parlement par le gouvernement", a confié une source parlementaire à Le360, sans toutefois évoquer les raisons de ce report.

Lundi dernier, la commission parlementaire chargée des Affaires étrangères, de la défense, des MRE et des affaires islamiques, a unanimement voté pour les deux projets de loi.

L’objectif de ces projets de loi est de délimiter la zone économique exclusive (200 miles) au large des côtes des provinces du sud du Maroc et de l’incorporer dans l’arsenal juridique national. De même, ils établissent "des lignes de base ainsi que le plateau continental des fonds marins reliant le Maroc à l’Espagne, au Portugal et à la Mauritanie".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Portugal - Mauritanie - Maritime

Aller plus loin

Espagne : une ministre interpellée sur la délimitation des eaux territoriales du Maroc

La décision du Maroc de délimiter le tracé de ses eaux territoriales à travers l’approbation de deux textes importants, continue de faire des vagues. Des nationalistes issus des...

Eaux territoriales : ce que l’Espagne attend du Maroc

Le Maroc a décidé de délimiter le tracé de ses eaux territoriales à travers l’approbation de deux textes importants. Cette décision a fait réagir l’Espagne qui entend signer un...

Le Maroc reçoit le soutien de l’Espagne dans la délimitation de son espace maritime

La cheffe de la diplomatie espagnole, Arancha Gonzàlez Laya, a déclaré, que le Maroc a le droit de délimiter son espace maritime.

Un leader espagnol s’en prend au Maroc

La décision souveraine du Maroc de délimiter ses eaux territoriales avec l’Espagne et la Mauritanie continue de faire des vagues. Santiago Abascal, leader du parti d’extrême...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les travaux du câble sous-marin « Medusa » traversant le Maroc, bientôt lancés

La construction de « Medusa », le câble sous-marin devant relier l’Afrique du Nord au sud de l’Europe en passant par le Maroc, va bientôt démarrer. Il vise à favoriser la connectivité dans la région.

Une espèce dangereuse de poisson s’approche des côtes marocaines

Apparu pour la première fois en Israël il y a plus de trois décennies, le poisson-lion (Rascasse volante), une espèce dangereuse, se rapproche des eaux marocaines.

Pour le roi Mohammed VI, la clé du développement en Afrique passe par la mer

Le roi Mohammed VI a annoncé lundi, dans son discours de la Marche verte, son intention de « construire une flotte marchande nationale forte et compétitive », afin d’améliorer le commerce sur la côte atlantique.

Africa Morocco Link (AML) s’offre un nouveau bateau

L’Africa Morocco Link (AML) aurait acquis pour 2,4 millions d’euros le navire marocain « Boraq » appartenant au groupe maritime grec Attica Group, lors de la vente aux enchères qui s’est déroulée le 27 juin au siège de l’Autorité portuaire de la baie...

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Découverte de fossiles d’un lézard marin (Thalassotitan atrox) au Maroc

Des chercheurs ont découvert au Maroc un lézard marin (mosasaure) géant nommé Thalassotitan atrox, avec d’énormes mâchoires et des dents comme celles des orques, et se nourrissant de tortues et d’autres reptiles marins.

Un voilier coulé par des orques près de Tanger

Alors qu’il naviguait au large des côtes marocaines, un voilier a été attaqué à plusieurs reprises par une meute d’orques dans le détroit du Gibraltar. Face à la furie des cétacés, le navire a coulé près de l’entrée du port de Tanger-Med.