Recherche

Espagne : saisie de 18.000 pièces antiques volées, dont certaines d’origine marocaine

© Copyright : DR

1er août 2019 - 19h20 - Monde

Une grande opération,"Pandor 3", menée par la Guardia civil espagnole, Europol, l’organisation des douanes internationales, et l’organe de police pénale internationale, a permis la saisie de 18.000 pièces antiques volées.

Selon un communiqué de la police européenne, la majorité des pièces volées sont d’origine européenne mais, certaines, précieuses, proviennent du Maroc, de l’Irak, de l’Égypte et de la Colombie.

Le Maroc est le quatrième pays exportateur d’oeuvres d’art et de rares pièces d’antiquité, vendues illégalement, au sein de l’Union européenne, selon le Rapport de l’Agence européenne de la Mise en oeuvre des lois.

L’opération "Pandor 3" a permis, selon Europol, d’interpeller les principaux suspects, suite aux perquisitions effectuées dans les salles de vente aux enchères, les foires artistiques, les musées, les maisons privées, ainsi qu’au niveau des ports maritimes, des aéroports et des points de passage.

59 personnes, dont les nationalités n’ont pas été révélées, ont été arrêtées lors de cette opération, alors que les pièces volées consistaient en des monnaies métalliques, des meubles et des tableaux d’art, des instruments de musique et des sculptures.

Mots clés: Union européenne , Trafic , Guardia Civil , Archéologie

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact