Le tribunal de Valence pas convaincu par le viol d’une Marocaine, l’accusé acquitté

15 février 2023 - 08h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le tribunal provincial de Valence a acquitté le chef d’équipe d’une entreprise de travail temporaire (ETT), accusé d’avoir violé l’une des travailleuses d’origine marocaine. Le parquet avait requis huit ans de prison contre ce Pakistanais qui aurait profité de la situation d’emploi précaire de la victime.

« Il n’est pas prouvé que la plaignante n’ait pas consenti à avoir des relations sexuelles et on ne peut non plus affirmer que ledit consentement a été obtenu par l’accusé en profitant de la situation d’emploi précaire de la victime », a indiqué le juge dans sa sentence. Lors du procès, la victime, âgée de 54 ans et d’origine marocaine, a expliqué qu’elle avait accepté d’aller vivre avec l’accusé qui lui a demandé par la suite des faveurs sexuelles.

À lire : Huelva : un homme accusé d’abus sexuels sur quatre saisonnières marocaines acquitté

Mais le tribunal relève « d’importantes inexactitudes et contradictions » dans son témoignage. « Tantôt, elle indique n’avoir pas consenti à des rapports sexuels, tantôt elle affirme le contraire », fait observer le tribunal. La Marocaine n’est pas également arrivée à donner avec précision les dates auxquelles se sont produits les faits allégués, reconnaissant par ailleurs « être allée trop loin » en raison de ses besoins économiques.

À lire : Espagne : le Marocain accusé d’agression sexuelle sur une Marocaine, acquitté

Le parquet a requis huit ans de prison contre l’accusé pour un crime continu d’abus sexuels. De nationalité pakistanaise et âgé de 58 ans, le prévenu avait nié, lors de l’enquête préliminaire, avoir eu des relations sexuelles avec la victime. Mais au procès, il a avoué le contraire. Ce changement de version de l’accusé, quoique « frappant », n’a eu aucune incidence sur l’appréciation par le tribunal du témoignage de la victime.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Pakistan - Femme marocaine - Sexualité - Violences et agressions

Aller plus loin

Espagne : un Koweïtien condamné à 36 ans de prison pour avoir violé une Marocaine

Un homme d’affaires koweïtien, accusé d’avoir violé à trois reprises en 2019 une Marocaine qu’il avait recrutée comme baby-sitter pour ses deux enfants, a été condamné mardi...

Du nouveau dans l’affaire Félix Ramos, l’Espagnol condamné pour pédophilie

La Cour de cassation a confirmé la peine de huit ans d’emprisonnement infligée en 2020 au ressortissant espagnol Félix Ramos pour viol et abus sur mineurs. L’ONG Touche pas à...

Espagne : sept ans de prison pour un Koweïtien accusé du viol d’une Marocaine

Le tribunal provincial d’Alicante a condamné à sept ans de prison un homme d’affaires koweïtien résidant à Calpe (Alicante) pour le viol d’une Marocaine qu’il avait recrutée...

Le violeur d’une Marocaine acquitté en Belgique faute de traducteur assermenté

Un Belge originaire de Deurne poursuivi pour avoir violé une Marocaine, a été acquitté vendredi par le parquet d’Anvers, en Belgique. Le tribunal estimait que les déclarations...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de loi dans ce sens.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Les adouls marocains vont préparer les jeunes mariés à la vie sexuelle

L’Ordre National des Adouls au Maroc, l’Association marocaine de planification familiale (AMPF) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) s’unissent pour préparer les jeunes marocains au mariage. Une convention dans ce cadre, a été...

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.