Espagne : le cèdre de l’Atlas pour réduire les effets du changement climatique

17 février 2022 - 07h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le cèdre de l’Atlas peut contribuer à atténuer les effets du changement climatique en Espagne, selon une étude internationale menée entre autres par l’université de Cordoba (UCO) publiée dans la revue “Forests” sur la foresterie adaptative.

Le cèdre de l’Atlas est une espèce d’Afrique du Nord (Maroc et Algérie) dont l’utilité est fondamentale pour l’aménagement paysager et le repeuplement forestier, en particulier en Andalousie, indique l’institution universitaire dans une note.

La présence de l’espèce « nous permet de disposer d’un dispositif expérimental pour étudier l’adaptation d’une espèce étrangère provenant d’écosystèmes beaucoup plus arides, et pouvant devenir une espèce susceptible de remplacer d’autres conifères méditerranéens du sud de l’Espagne touchés par le changement climatique », explique Rafael María Navarro, professeur au Département de génie forestier de l’UCO et spécialiste de la foresterie adaptative.

À lire : Les Marocains très préoccupés par les changements climatiques

« Si nous voulons maintenir des structures arborées dans des conditions de haute montagne méditerranéenne à haute altitude et avec une composante d’aridité importante, le cèdre de l’Atlas peut être une alternative », a déclaré pour sa part, Navarro Cerrillo, un participant à ce travail de recherche.

Au nombre des mesures visant à réduire la vulnérabilité des systèmes forestiers et à augmenter leur capacité de résistance et de résilience face aux effets du changement climatique, la migration assistée, qui permet d’importer des espèces ou génotypes mieux adaptés aux conditions du changement climatique, comme le cèdre de l’Atlas, est une option offerte par la foresterie adaptative.

Sujets associés : Espagne - Environnement - Recherche

Aller plus loin

Le Maroc améliore son classement dans l’indice de performance du changement climatique

8ᵉ lors de l’édition précédente, le Maroc occupe le 7ᵉ rang mondial de l’édition 2023 du classement de l’indice de performance du changement climatique, gagnant ainsi une place....

Les Marocains très préoccupés par les changements climatiques

Les Marocains s’inquiètent de plus en plus des changements climatiques. Dans une enquête réalisée par le PNUD dans 50 pays, 68 % des Marocains voient le changement climatique...

Changements climatiques : Les leçons pour le Maroc

« L’avenir du monde repose sur des incertitudes qu’on ne peut prévenir ». Ce sont les propos du Dr. Rajendra K. Pachauri, président du Groupe d’experts intergouvernemental sur...

Rencontre internationale sur les changements climatiques

"Louange à Dieu. Prière et salut sur le Prophète, Sa Famille et Ses compagnons. Mesdames et Messieurs,

Ces articles devraient vous intéresser :

Carrières de sable illégales au Maroc : de hauts responsables pointés du doigt

De hauts responsables figurent parmi les exploitants « clandestins » de carrières de sable qui commercialisent du sable de mauvaise qualité partout au Maroc. D’ailleurs, cette activité échappe à la taxation imposée dans la loi de finances 2023.

Des chercheurs marocains révolutionnent l’isolation des habitations

Des chercheurs marocains des Universités Moulay-Ismail de Meknès et de Rabat ont développé une nouvelle méthode d’isolation des habitations. Celle-ci est écologique et surtout économique.

Une boule de feu aperçue dans le ciel marocain

Une boule de feu a été aperçue dans une grande partie du Maroc, notamment au Sahara. L’image a été capturée en début de semaine par les caméras de Playa Blanca à Lanzarote (Canaries).

Découverte de fossiles d’un lézard marin (Thalassotitan atrox) au Maroc

Des chercheurs ont découvert au Maroc un lézard marin (mosasaure) géant nommé Thalassotitan atrox, avec d’énormes mâchoires et des dents comme celles des orques, et se nourrissant de tortues et d’autres reptiles marins.

L’existence du monstre du Loch Ness confirmée par une découverte des fossiles au Sahara ?

Des scientifiques ont découvert des fossiles de petits plésiosaures, des reptiles marins à long cou de l’âge des dinosaures, dans un système fluvial vieux de 100 millions d’années dans le désert du Sahara marocain et jugent « plausible à certains...

Environnement : l’engagement fort Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a adhéré au programme d’évaluation environnementale de l’Association Internationale du Transport Aérien (IEnvA), visant à atteindre la durabilité dans tous les domaines des opérations aériennes et au sol.

Maroc : la société civile s’oppose à la plantation aléatoire des palmiers

L’association « Maroc Environnement 2050 » a lancé une pétition en ligne pour s’insurger contre la plantation aléatoire des palmiers dans les villes du royaume.

Maroc : voici les plages qu’il faut éviter cette année

Alors que les 24 plages propres (Pavillon bleu) au Maroc ont été révélées cette semaine, le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable vient de publier la liste des plages où il n’est pas recommandé de se baigner cette année.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Double certification pour Royal Air Maroc

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a récemment décerné à Royal Air Maroc les certifications IEnvA (IATA Environmental Assessment) et IWT (IATA Illegal Wildlife Trade) pour son engagement constant en faveur de l’environnement et de...