Espagne : des révélations troublantes sur les attentats en Catalogne

17 janvier 2022 - 17h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

José Manuel Villarejo, ancien commissaire espagnol, a fait des révélations pour le moins troublantes sur les attentats des 17 et 18 août 2017 en Catalogne, qui avaient fait 16 morts.

Dans une déclaration à l’agence Catalanews, José Manuel Villarejo a affirmé que le Centre national de renseignement (CNI) avait orchestré les attentats perpétrés les 17 et 18 août 2017 sur la Rambla à Barcelone et à Cambrils, en Espagne. Selon lui, ces attentats visaient à déstabiliser la Catalogne avant un référendum sur l’indépendance. Ces attaques terroristes islamistes au véhicule-bélier « étaient une grave erreur » de la part de l’ancien directeur du Centre national de renseignement (CNI), Feliz Sanz Roldan, a ajouté l’ancien responsable devant le tribunal.

À lire : Attentats de Barcelone : trois Marocains condamnés à de lourdes de peines

Les allégations de José Manuel Villarejo ont suscité de vives réactions de la part de certains partis politiques catalans, favorables à l’indépendance de la région. Le président catalan Pere Aragones a exigé que le gouvernement espagnol examine à nouveau les attentats et a demandé à l’équipe juridique de son administration d’examiner les révélations de l’ancien officier. Quant à la présidente du Parlement, Laura Borras, elle a demandé à l’équipe juridique de l’assemblée de la région de porter l’affaire devant le procureur.

À lire : Attentats en Catalogne : de lourdes peines requises contre des djihadistes Marocains

Le 17 août 2017, Younes Abouyaaqoub, un jeune Marocain de 22 ans, se lance sur les Ramblas au volant d’une camionnette. Il tue 14 personnes dont un Australien de 7 ans et un Espagnol de 3 ans, et en blesse une centaine d’autres. Quelques heures après, cinq de ses complices l’imitent dans la nuit du 17 au 18 août et tuent, à leur tour, des passants dans la station balnéaire de Cambrils, au Sud de Barcelone. Le bilan total des attentats fait état de 16 morts. La police a tué six terroristes dans un vignoble près de Barcelone quelques jours plus tard et deux autres membres sont morts dans l’explosion d’un atelier de fabrication de bombes.​​​​​​​

Sujets associés : Espagne - Catalogne - Attentat - Attentat de Barcelone

Aller plus loin

Attentats de Barcelone : trois Marocains condamnés à de lourdes de peines

Le tribunal madrilène de l’audience nationale, chargé notamment des affaires de terrorisme a condamné, jeudi 27 mai, trois Marocains à de lourdes peines pour leur implication...

Attentats en Catalogne : de lourdes peines requises contre des djihadistes Marocains

Le parquet espagnol a requis des peines allant de 8 à 41 ans de prison contre trois djihadistes pour leur implication dans les attentats perpétrés les 17 et 18 août 2017 à...

Procès des attentats de 2017 en Catalogne : trois djihadistes marocains au banc des accusés

Le procès des attentats de 2017 en Catalogne dans lesquels sont impliqués trois djihadistes marocains s’est ouvert, mardi, devant le tribunal de l’audience nationale à San...

Attentats de Barcelone : comparution prochaine de trois Marocains pour terrorisme

Trois Marocains vont comparaître sous peu, à Barcelone, pour leur implication présumée dans les attentats terroristes de Barcelone et de Cambrils, le 17 août 2017.

Ces articles devraient vous intéresser :

Qui est Golan Avitan, l’Israélien extradé par le Maroc ?

Le Maroc a extradé Golan Avitan, 54 ans, membre présumé de la célèbre famille criminelle Abergil qui a fui Israël il y a quatre ans. Il serait impliqué dans un attentat à la bombe de 2003 qui a fait trois morts.