Recherche

Attentats en Catalogne : de lourdes peines requises contre des djihadistes Marocains

© Copyright : DR

27 juillet 2020 - 17h00 - Monde - Par: S.A

Le parquet espagnol a requis des peines allant de 8 à 41 ans de prison contre trois djihadistes pour leur implication dans les attentats perpétrés les 17 et 18 août 2017 à Barcelone et Cambrils. Leur procès va s’ouvrir dans les tout prochains jours.

C’est à travers un document obtenu par l’AFP que les médias ont été mis au courant des peines requises contre les trois terroristes. Le bilan de ce double attentat faisait état de 16 morts, 140 blessés. Le parquet espagnol a requis une peine de 8 ans contre Said Ben Iazza pour collaboration avec une organisation terroriste. Celui-ci avait prêté une fourgonnette à la cellule. Une peine de 36 ans a été requise contre Driss Oukabir pour avoir loué à son nom le van utilisé pour l’attentat sur les Ramblas de Barcelone.

Le parquet a requis la plus lourde peine de 41 ans contre Mohamed Houli Chemlal pour appartenance à une organisation terroriste et possession d’explosifs. Il est un rescapé de l’explosion de la maison où la cellule fabriquait des explosifs.

Un djihadiste de 22 ans avait pris pour cible les Ramblas de Barcelone. Une attaque à la voiture-bélier a été perpétrée faisant 14 morts. L’assaillant prend la fuite au volant d’une voiture après avoir tué le conducteur. Dans la foulée, cinq de ses complices avaient attaqué à l’arme blanche des passants dans la station balnéaire catalane de Cambrils. Une femme avait été poignardée à mort. Une autre personne a succombé à ses blessures.

La police avait par la suite abattu ces six djihadistes d’origine marocaine. Ces derniers auraient été endoctrinés par Abdelbaki Es Satty, un Marocain de 44 ans, ex-imam dans la petite ville de Ripoll en Catalogne. Ces jeunes avaient pour mission de perpétrer "plusieurs attentats de grande envergure" à l’explosif à La basilique de la Sagrada Familia, aux stades du FC Barcelone ou du Real Madrid ou la Tour Eiffel à Paris, etc.

Seulement, l’explosion accidentelle de leur repaire les avait incités à improviser cette double attaque. L’explosion avait provoqué la mort de l’imam Es Satty.

Mots clés: Espagne , Barcelone , Procès , Attentat

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact