L’Europe craint le retour des djihadistes au Maroc

9 mai 2019 - 19h20 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Les pays du Maghreb, dont le Maroc, sont menacés par le retour des djihadistes qui se trouvent encore Syrie et en Irak. C’est l’inquiétude de certains pays européens qui craignent que le Maghreb ne soit pas du tout préparé à les accueillir.

Un rapport qui vient d’être publié par des analystes européens vient de détailler le danger de la radicalisation de ces combattants et leur retour au Maghreb et dans certains pays européens, certains d’entre eux étant détenteurs d’une double nationalité.

Au plus fort de l’organisation dite de l’Etat islamique, plus de 50.000 combattants étrangers en faisaient partie, parmi eux 7.000 sont originaires du Maghreb dont 5.000 en Irak et en Syrie et 2.000 en Libye et certains, sans doute quelques milliers détiennent la double nationalité, lit-on dans ce rapport publié par le centre d’analyses belge Egmont et la Fondation allemande Konrad- Adenauer-Stiftung.

Le rapport estime que ces ex-combattants pourraient mettre en danger la sécurité des pays du Maghreb mais aussi de l’Union européenne, comme ce fut déjà le cas lors du retour des combattants d’Afghanistan dans les années 80.

D’après Kenza Berrada, du Centre arabe pour la recherche scientifique et les études humaines basé à Rabat et cité par le journal espagnol El Confidential, les attaques terroristes qui se sont produites en 2003 à Casablanca ont été attribuées au Groupe islamique combattant marocain (GICM) créé en Afghanistan à la fin des années 90.

Cette crainte est donc réelle au Maroc comme en Europe et les services de sécurité sont sur le qui-vive pour parer à toute menace et l’actualité vient nous rappeler que cette menace est constante au royaume puisque quasiment chaque mois les services du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) démantèlent une cellule terroriste à travers le Maroc. La dernière en date remonte à seulement quelques jours à Tanger et avant cela dans la région de Salé. Plusieurs personnes avaient été arrêtées et certaines étaient même prêtes à passer à l’acte.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Terrorisme - Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ)

Ces articles devraient vous intéresser :

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...